Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Transaction record dans le secteur du jeu vidéo mobile





Le 21 Juin 2016, par

C'est un coup de tonnerre dans le monde du jeu vidéo mobile — petit, mais potentiellement très fructueux. Supercell, l'éditeur du best seller Clash of Clans, a été acheté par Tencent pour une somme vertigineuse.


Les petits personnages remuants de Clash of Clans n'ont l'air de rien vu d'un smartphone, mais ils rapportent lourd. Très lourd ! À tel point que Supercell, le créateur finlandais de ce jeu très addictif, vient d'être acheté par le géant chinois de l'internet, Tencent. La somme est impressionnante : 8,6 milliards de dollars.

Le chiffre d'affaires de Supercell s'est établi l'an dernier à 2 milliards d'euros, l'entreprise ayant généré 820 millions de bénéfices. Clash of Clans compte 25 millions de joueurs actifs (ou pas) ; si le jeu est gratuit, il est bourré de micro-transactions afin d'améliorer un personnage. Un modèle économique en vogue dans le secteur du jeu vidéo mobile, et qui fait la fortune d'autres studios comme Rovio (Angry Birds) ou King (Candy Crush).

Supercell était la propriété du groupe japonais SoftBank. Ces éditeurs qui ont mis au point un jeu très addictif rencontrent souvent des difficultés pour rebondir : Zynga, créateur de Farm Ville, n'a toujours pas su relancer la machine à cash. Au vu de la somme engagée pour acquérir Supercell, on peut espérer pour Tencent que l'éditeur a d'autres cordes à son arc.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : supercell

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris



Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

Frédéric Pierucci : « Il y a une opportunité stratégique de rachat à GE de la branche nucléaire d’Alstom »

Guillaume Alvarez, vice-président senior de Steelcase : manager une entreprise mondialisée en France

Stéphane Roussel, COO de Vivendi et PDG de Gameloft : « Je me vois comme un dénicheur de talents »

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

















Rss
Twitter
Facebook