Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Uber livre les repas à domicile





Le 30 Mars 2016, par

Uber, le service de véhicule de tourisme avec chauffeur, ne cesse de se diversifier. Après avoir multiplié les types de courses de type "taxi", la société américaine lance... la livraison de repas.


© Shutterstock/EconomieMatin
© Shutterstock/EconomieMatin
Baptisé avec un certain sens de l'à-propos UberEats, ce nouveau service se lance ces jours-ci à Paris, après avoir testé son modèle économique en Amérique du Nord. Le concept est simple et il s'appuie là encore sur la flotte de VTC de l'entreprise, enrôlés pour livrer des repas partout dans la capitale.

Pour en profiter, les clients doivent télécharger une application sur leurs smartphones. Deux formules sont proposées : une livraison dans les dix minutes, du lundi au vendredi aux heures du déjeuner, mais avec un choix limité à quatre plats.

La deuxième formule est plus large : plus de choix dans les plats, une plage horaire étendue (de 11 heures à 23 heures), mais un temps d'attente de 30 minutes et des frais de 2,5 euros. Uber a noué des partenariats avec plusieurs chaînes de restauration (Franchie To Go, Goglu, Hero...) qui distribuent de cette manière leurs plats et menus. Le marché de livraison de repas est en plein essor en France et si le succès est au rendez-vous à Paris, nul doute que les UberEats essaimeront un peu partout.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : uber

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising








Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »









Rss
Twitter
Facebook