Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Un Apple Store sur les Champs-Élysées ?





Le 8 Septembre 2015, par

Avec deux Apple Store installés intra-muros, Paris n'est pas la mieux lotie des capitales en matière d'implantation de boutiques du constructeur californien. Cela pourrait bien changer.


© Shutterstock/EconomieMatin
© Shutterstock/EconomieMatin
D'après Le Figaro, Apple lorgne sur un immeuble situé au 114 de l'Avenue des Champs Élysées. Le créateur de l'iPhone serait en discussions « très avancées » avec le propriétaire des lieux, le groupe de luxe EPI (qui possède des marques aussi prestigieuses que Piper-Heidsieck ou Bonpoint). 

L'emplacement est effectivement impressionnant : il s'étale sur plus de 6 000 mètres carrés, il compte plusieurs étages et il est particulièrement bien situé dans l'avenue la plus prestigieuse au monde. Autant dire qu'Apple s'apprête à mettre un joli paquet de dollars pour acquérir ce lieu,  qui contiendra non seulement un Apple Store au rez-de-chaussée, mais aussi les bureaux parisiens des équipes françaises d'Apple.

Il faudra auparavant faire place nette, c'est à dire déménager les boutiques actuelles occupées par Weston et IKKS. Au vu du prestige du futur (et hypothétique, ne l'oublions pas) occupant des lieux, cela ne devrait pas poser trop de problèmes. Cet Apple Store, qui serait le troisième à Paris, pourrait ouvrir ses portes en 2018.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : apple

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

Entretien avec Ignacio de la Torre : "Nous vivons le début de la fin de « l’argent bon marché » !"

Fabrice Lépine, DG de Wonderbox : "Nos partenaires sont les premiers ambassadeurs de notre marque"

Vincent Stellian, président de Quietalis : « Nos clients et nos partenaires nous font confiance parce que nous sommes indépendants »

Citelum veut "prolonger la vie au-delà de la tombée de la nuit." Jean-Daniel Le Gall, directeur général adjoint.

Agriculture : le printemps européen du ministre Stéphane Travert

Olivier Maes, le monde comme territoire de marque.

Homelike Home, la Dream Team de la chasse immobilière en France

Mode : la vraie révolution digitale a juste démarré
















Rss
Twitter
Facebook