Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Un million de bugs à Pôle Emploi depuis janvier





Le 7 Novembre 2018, par Olivier Sancerre

Grosse polémique en vue pour Pôle Emploi. De multiples problèmes informatiques ont provoqué une série de trop-perçus versés aux indemnisés. Les chiffres sont particulièrement élevés.


L’incompréhension se mêle à la colère chez les indemnisés à qui Pôle Emploi réclame le remboursement des trop perçus. Au total, le montant des sommes versés indûment par le service public de l’emploi se monte à un milliard d’euros depuis le début d’année, d’après L’Express qui révèle l’affaire. C’est 36% de plus que l’an dernier. Ou encore 456 euros à rendre par chaque demandeur d’emploi, qui ont souvent dépensé les sommes encaissées.

Résultat : Pôle Emploi a essuyé une perte de 400 millions d’euros qui n’ont pas pu être récupérés. Un manque à gagner qui plombe les comptes. L’organisme fait face à une montagne de bugs depuis janvier : un million d’erreurs informatiques ont été recensées au premier semestre. Mais Pôle Emploi renvoie la faute sur… les chômeurs, qui ne fourniraient pas les justificatifs correspondant à leur activité mensuelle. Après la déclaration remise en fin de mois, Pôle Emploi fait une avance de paiement, dans l’attente des justificatifs…

Quoi qu’il en soit, il y a sans aucun doute un problème informatique au sein de Pôle Emploi. Pour la CGT, il s’agit d’une conséquence de la sous-traitance et de la précarité subie par les demandeurs d’emploi. 



Tags : Pôle emploi


1.Posté par Mab le 07/11/2018 21:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Moutons de panurge !
Vous mélangez tout.
C'est la convention d'assurance chômage de 2017 qui a rétablit les.paiements provisoires qui est en cause.
Une fois les bulletins de salaire récupérés, très souvent une régularisation s'impose, et cela n'a rien à voir avec les bugs informatiques, qui existentielle ailleurs mais sur d'autres sujets !
Un journaliste ce n'est pas sensé investiguer, plutôt que de reprendre sans réfléchir les dépêches AFP ou les infos diffusés par les autres ?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook