Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Une aide pour l'essence en fonction des revenus





Le 5 Juillet 2022, par Olivier Sancerre

Le gouvernement prévoit une nouvelle aide pour tous les Français qui ne peuvent faire autrement que de prendre leur véhicule pour aller travailler. Un soutien qui irait au-delà de l'indemnité « gros rouleurs ».


Pouvoir d'achat en berne

Alors que les prix à la pompe ne cessent de flamber, le pouvoir d'achat des automobilistes qui prennent leur voiture pour aller travailler est fortement impacté. Le gouvernement a déjà mis en place une remise de 18 centimes d'euro du litre dans les stations service, mais l'exécutif a l'intention d'aller plus loin, au-delà même de l'indemnité « gros rouleurs » qui avait été annoncé il y a quelques mois.

Cette indemnisation concernait effectivement tous ceux qui font plus de 12.000 kilomètres par an, a expliqué Bruno Le Maire au micro de France Inter. « Il y a plein de gens qui ne font pas 12.000 km par an, qui prennent leur voiture pour aller travailler et qui n'arrivent plus à boucler les fins de mois », justifie le ministre de l'Économie. C'est pourquoi il travaille sur une aide « plus généreuse » pour tous ceux qui sont obligés de prendre leur véhicule pour aller travailler.

Moins de 12.000 km

Cette indemnisation concernera aussi bien les salariés que les alternants. Le montant de ce coup de pouce sera en fonction du niveau de revenus, mais le locataire de Bercy n'a pas indiqué s'il y aurait un plafond. Il reviendra aux parlementaires de décider du montant maximum durant le débat sur la loi pouvoir d'achat qui sera présentée dans le courant de l'été, et qui comprendra plusieurs mesures pour épauler les Français mis à mal par la situation actuelle.

La remise sur le carburant à la pompe devrait rester active jusqu'à la fin août alors qu'à l'origine, elle devait s'arrêter le 31 juillet. Cette aide pourrait même aller encore plus loin, puisque le ministre de l'Économie a proposé qu'elle soit prolongée jusqu'à la fin de l'année, mais là aussi il reviendra à l'Assemblée de décider.




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook