Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Vers une hausse des tarifs des péages en 2022





Le 3 Décembre 2021, par Paolo Garoscio

L’inflation élevée qui frappe la France aura pour conséquence de faire augmenter le coût des trajets des automobilistes. Après la hausse du prix du pétrole en Bourse, qui a fait grimper le prix du brut à des niveaux records et, de fait, les prix des carburants à la pompe, ce sont les tarifs des péages autoroutiers qui devraient augmenter. La hausse est attendue pour le 1er février 2022.


Une augmentation des tarifs des autoroutes de 2% en 2022

Pixabay/jonbonsilver
Pixabay/jonbonsilver
L’information devra être confirmée par les concessionnaires autoroutiers après la validation, ou non, des propositions d’augmentation par l’exécutif : les tarifs autoroutiers devraient augmenter de 2% en moyenne le 1er février 2022. C’est en tout cas ce que demanderaient les concessionnaires selon le document transmis au ministère des Transports et consulté par l’AFP.

La hausse serait, comme toujours, variable et le détail n’est pas connu. Toutefois, l’APRR prévoirait une augmentation de ses tarifs de 2,09% tandis que l’ASF augmenterait les siens en moyenne de 2,19%. En cause : l’inflation élevée qui a frappé la France en 2021 à la suite de la crise sanitaire et de la relance de l’économie qui s’en est suivie.

Une hausse près de 4 fois supérieure à celle de 2021

L’inflation entre en effet en compte dans le calcul de la revalorisation automatique et annuelle des tarifs des autoroutes, fixée dans le cadre des contrats entre les concessionnaires et l’État. Or, l’inflation fin 2021 atteint des records : 2,6% sur un an en octobre 2021, 2,8% sur un an en novembre 2021 selon les données partielles publiées par l’Insee le 1er décembre 2021.

Si le gouvernement doit effectivement valider la demande des concessionnaires, il ne devrait pas y avoir de surprises concernant la décision finale. L’inflation étant une composante prévue dans les contrats, la probabilité qu’un gel des tarifs soit décidé est moindre.




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook