Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Vins et spiritueux : un cru record pour 2015





Le 10 Février 2016, par

Le vin français se vend mieux que jamais. En 2015, le secteur des vins et spiritueux a repris sa deuxième place au rang des industries françaises les plus exportatrices derrière l’aéronautique. Une position perdue en 2014.


© Shutterstock/EconomieMatin
© Shutterstock/EconomieMatin
La Fédération des exportateurs de vins et spiritueux peut sabler le champagne : 2015 a été une année record en termes de valeur. Le secteur a exporté pour 11,7 milliards d’euros l’an dernier, une performance quand on sait que les exportations avaient piqué du nez en 2013 et 2014. D’une année sur l’autre, la croissance des ventes s’établit à 8,7%.

Le secteur a particulièrement bénéficié de la baisse de l’euro, ainsi que du regain d’intérêt pour le champagne et le cognac. Le champagne en particulier a connu en 2015 une croissance de ses ventes de 4,8%. Les vins dit « tranquilles » (sans bulles) restent toujours un ton en dessous, à cause d’une offre insuffisante.

Il y a toutefois un nuage dans ces bonnes nouvelles. Les volumes sont en baisse : les 188 millions de caisses vendues l’an dernier accusent un repli de 3,6%. Le vin hors champagne souffre tout particulièrement avec une baisse de 5,2%. Les vins et spiritueux français sont en concurrence frontale avec les produits du nouveau monde, tout particulièrement le Chili et l’Australie, très agressifs.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : vins

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Fabrice Lépine, DG de Wonderbox : "Nos partenaires sont les premiers ambassadeurs de notre marque"

Vincent Stellian, président de Quietalis : « Nos clients et nos partenaires nous font confiance parce que nous sommes indépendants »

Citelum veut "prolonger la vie au-delà de la tombée de la nuit." Jean-Daniel Le Gall, directeur général adjoint.

Agriculture : le printemps européen du ministre Stéphane Travert

Olivier Maes, le monde comme territoire de marque.

Homelike Home, la Dream Team de la chasse immobilière en France

Mode : la vraie révolution digitale a juste démarré

Les enjeux de la délégation de pouvoirs

















Rss
Twitter
Facebook