Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Y a-t-il une flambée des prix à la SNCF pour Noël ?





Le 13 Octobre 2017, par

La SNCF fait face à une fronde des voyageurs qui comptaient profiter des vacances de Noël pour visiter leur famille aux quatre coins de la France. L'ouverture de la billetterie pour la période de Noël a suscité quelques grincements de dents…


La SNCF avait promis des billets pour voyager à prix réduit… mais en lieu et place des bonnes affaires, les internautes sont tombés ce lundi 9 octobre sur des tarifs difficiles à avaler. Un aller-retour Paris/Avignon à 140 euros, un aller Paris/Marseille le 23 décembre facturé 202 euros… On comprend que certains soient un peu dubitatifs devant ces tarifs élevés. Et ce malgré la promesse de prix abordables de la compagnie ferroviaire.

« Cette année, c'est le pompon ! », a réagi Jean-Claude Delarue, président de la Fédération des usagers des transports et des services publics, au Figaro. Il estime qu'il existe un décalage très important entre les annonces de la SNCF et le vrai prix des billets pour les fêtes de fin d'année. Du côté de l'entreprise, on explique qu'il y a plus de billets à petits prix qu'en 2016 : 600 000 billets Prem's en seconde, 590 000 billets pour OUIGO, les trains low cost de la SNCF. Pour ces derniers, c'est pratiquement le double de l'an dernier.

En tout et pour tout, le groupe met en vente 1,2 millions de billets abordables pour Noël, soit 33% de plus qu'en 2016. Quant aux prix, ils n'ont pas non plus augmenté, argumente la SNCF. Le 23 décembre sera un jour très particulier : les trains se remplissent très vite pour une bonne raison, c'est le début des vacances scolaires et le week-end de Noël. De quoi donner la fièvre aux prix des billets. 


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : SNCF

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Fabrice Lépine, DG de Wonderbox : "Nos partenaires sont les premiers ambassadeurs de notre marque"

Vincent Stellian, président de Quietalis : « Nos clients et nos partenaires nous font confiance parce que nous sommes indépendants »

Citelum veut "prolonger la vie au-delà de la tombée de la nuit." Jean-Daniel Le Gall, directeur général adjoint.

Agriculture : le printemps européen du ministre Stéphane Travert

Olivier Maes, le monde comme territoire de marque.

Homelike Home, la Dream Team de la chasse immobilière en France

Mode : la vraie révolution digitale a juste démarré

Les enjeux de la délégation de pouvoirs

















Rss
Twitter
Facebook