Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Allemagne, Royaume-Uni : situations contrastées pour deux des plus importantes économies européennes





Le 22 Février 2018, par

Deux pays européens, deux situations bien différentes pour la croissance. Les résultats de l'Allemagne et du Royaume-Uni sont tombés et ils reflètent des réalités bien différentes.


Outre Rhin, le ministre des Finances a remis son rapport mensuel sur l'état de l'économie du pays : il n'y a aucune raison de s'en faire visiblement. La demande intérieure est en hausse poussée par des salaires qui progressent et des coûts d'emprunt faibles. Les commandes provenant de l'étranger se portent elles aussi très bien grâce à la situation mondiale qui ne cesse de s'améliorer. La situation de l'emploi est au beau fixe, le moral des chefs d'entreprise vole de record en record. La croissance économique cette année devrait se fixer à 2,4%, selon les estimations du gouvernement fédéral, une prévision conservatrice alors que la fédération des chambres de commerce et d'industrie planche sur une hypothèse à 2,7%.

La situation n'est pas tout à fait la même de l'autre côté du channel. Selon les données publiées par l'Office de la statistique nationale, la croissance est moins forte que prévue. Elle s'est établie à 0,4% au dernier trimestre, alors le consensus était de 0,5%. Sur l'ensemble de l'année, la progression du PIB est de 1,7% (un plus bas depuis 2012), soit une baisse de 0,1 point par rapport aux prévisions (la croissance avait été de 1,9% en 2016). 

Tout n'est pas complètement noir pour autant. Ainsi, la consommation des ménages a continué à progresser : en rythme annuel, elle s'est fixée à 1,4% au dernier trimestre, contre 1,3% au troisième trimestre. Les investissements des entreprises ont enregistré une progression de 2,1% sur un an. Pour 2018, la Banque d'Angleterre a revu à la hausse son estimation de croissance, à 1,8%, soit 0,2 point de plus que la précédente prévision. L'institution s'attend à une conjoncture économique mondiale en pleine forme.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : croissance

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook