Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Altice Media vendue en intégralité à Rodolphe Saadé





Le 15 Mars 2024, par Aurélie GIRAUD

L'annonce ce vendredi 15 mars 2024 par Altice France d'entrer en négociations exclusives avec le Groupe CMA CGM pour la cession d'Altice Media a créé une onde de choc dans le paysage médiatique français. Cette transaction était en effet inattendue, bien que des rumeurs de vente d’Altice aient circulé dans le courant de l’année 2023.


La chaîne BFMTV va changer de propriétaire

Altice Media est surtout connue pour la chaîne d’information en continu que BFMTV et la radio RMC. Ce qui en fait un acteur média de premier plan en France. Le choix de Rodolphe Saadé et de CMA CGM, une référence mondiale dans le secteur du transport et de la logistique, comme repreneurs, marque une étape décisive dans l'évolution de la structure. Avec une croissance qui a vu le groupe passer de 800 à 1.700 salariés et multiplier son audience numérique par plus de quatre, Altice Media symbolise une réussite.

Le choix de Rodolphe Saadé n’est pas absurde. Magnat de la logistique maritime, ce dernier a commencé après la Covid-19 à tenter de bâtir un empire médiatique en France. Avec le rachat d’Altice Média, le milliardaire franco-libanais frappe un grand coup et se confirme important dans le secteur des médias.

Altice Média ne se porte pas trop mal

La performance financière d'Altice Media, avec un chiffre d'affaires annuel ayant presque doublé en l'espace de quelques années, démontre la pertinence et l'efficacité de sa stratégie de diversification de contenu et d'expansion digitale. La transition vers CMA CGM ouvre de nouvelles perspectives quant à l'utilisation des synergies potentielles entre les deux entités, en termes de contenu, de logistique de distribution, et d'innovation digitale.

L’acquisition par CMA CGM valorise l’intégralité du capital d’Altice Médias à 1,55 milliard d’euros. La finalisation de la transaction va néanmoins devoir attendre l'approbation réglementaire, en particulier de la part de l’Autorité de la Concurrence. « Nous pouvons nous réjouir qu’un nouvel entrepreneur, à la tête d’un groupe familiale historique, ancré sur notre territoire et doté d’une vision industrielle de long terme, s’inscrive dans la continuité de Patrick Drahi et d’Altice. C’est une excellente nouvelle pour conserver notre ADN si particulier, fait d’audace et de pragmatisme qui nous caractérise depuis le début », a commenté de son côté Arthur dreyfuss, PDG d’Altice France, dans un courrier adressé aux équipes et que Le Figaro a pu consulter.

 




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Mémoire des familles, généalogie, héraldique | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Immobilier, Achats et Ethique des affaires | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Les Arpents du Soleil: un vignoble normand dans la cour des grands

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "Il faut savoir prendre de la hauteur pour être réellement efficace dans des situations d’urgence"

Jean-Marie Baron : "Le fils du Gouverneur"

Les irrégularisables

Les régularisables

Aude de Kerros : "L'Art caché enfin dévoilé"

Robert Salmon : « Voyages insolites en contrées spirituelles »

Antoine Arjakovsky : "Pour sortir de la guerre"











Rss
Twitter
Facebook