Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Attentats : les croisiéristes évitent la Tunisie





Le 19 Mars 2015, par

Les tragiques attentats en Tunisie ont déjà des répercussions économiques. MSC Croisières et Costa Croisières ont ainsi annoncé qu’elles annulaient toutes leurs escales à Tunis au lendemain des événements qui ont durement frappé leurs passagers.


(c) Shutterstock/EconomieMatin
(c) Shutterstock/EconomieMatin
Neuf passagers de MSC Croisières ont été tués et 12 ont été blessés durant les attentats, trois morts et huit blessés chez Costa, ainsi que deux disparus. Le navire Costa Fascinosa compte aussi 13 passagers dont on est sans nouvelles. Un bilan extrêmement lourd qui au delà de l’épouvantable drame humain, va peser aussi sur l’activité économique de ces deux entreprises et de la Tunisie.

« Après ce qui est arrivé à Tunis, nous avons décidé d'annuler toutes les prochaines escales de nos navires à Tunis, prévues sur le Costa Fortuna, le Costa Favolosa et le Costa neoRiviera », a ainsi annoncé Costa. La flotte du croisiériste italien feront escale ailleurs que dans les ports du pays, reste encore à déterminer où.

Quant à MSC, ses navires changeront leurs itinéraires et éviteront eux aussi Tunis pour mouiller en Sardaigne ou en Espagne. Un coup dur pour le pays dont l’activité économique représente une importante part du PIB.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Citelum veut "prolonger la vie au-delà de la tombée de la nuit." Jean-Daniel Le Gall, directeur général adjoint.

Agriculture : le printemps européen du ministre Stéphane Travert

Olivier Maes, le monde comme territoire de marque.

Homelike Home, la Dream Team de la chasse immobilière en France

Mode : la vraie révolution digitale a juste démarré

Les enjeux de la délégation de pouvoirs

Risque Amiante : le point sur les nouvelles obligations avec SET Environnement

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"
















Rss
Twitter
Facebook