Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Avec la loi alimentation, les prix ont augmenté de plus de 4% dans les hypermarchés





Le 18 Février 2019, par Olivier Sancerre

La loi consommation est entrée en vigueur le 1er février. En relevant le de 10% le seuil de revente à perte, la législation a en pour effet d’augmenter les prix à la consommation.


Nielsen a observé la hausse des prix sur les cent produits de grande consommation des marques fabricants les plus populaires. Le résultat est clair et net : les étiquettes ont flambé. Entre le 26 janvier et le 2 février, les prix ont augmenté de 4% dans les hypermarchés, et de 2,6% dans les supermarchés. Après la première semaine où la hausse était attendue, les prix ont poursuivi leur envolée : entre le 26 janvier et le 9 février, soit sur les deux premiers semaines après la mise en place de la loi, les tarifs avaient ainsi progressé de 4,2% dans les hypermarchés, et de 3,1% dans les supermarchés.

Ces hausses de prix ont eu impact non négligeable sur les 72% de ménages qui achètent au moins un de ces produits de grande consommation sur l’année. L’augmentation moyenne des prix de 4% sur ces références représente une hausse de 3 € sur un budget annuel de 74 €. Tout dépend bien sûr de la fréquence et du volume d’achat de ces produits, mais en moyenne, on peut dire que l’impact sur le pouvoir d’achat reste modeste.

L’étude du cabinet Nielsen relève également les alcools et les spiritueux sont les produits qui ont le plus augmenté. L’enquête, qui a ensuite analysé les 1 000 références plus vendues l’an dernier, a calculé une hausse des prix de 8,5% en moyenne sur les alcools anisés, de 6,1% sur les whiskies et les vins doux naturels. Globalement, le prix des alcools a progressé de 3,2% ; ensuite, c’est l’épicerie salée qui fait partie des produits dont l’étiquette a le plus flambée : +2,9%. En revanche, les produits frais (hors laitiers) ont vu leurs tarifs baisser de 0,4%.



Tags : distribution

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

OPA du fonds Searchlight sur Latécoère : un nouveau scandale Alstom ?

Frédérique Picard :"j’ai décidé de répertorier les leviers spécifiques qui permettent aux femmes d’oser"

Jean-Louis Scaringella, les taux d’intérêt négatifs ou : « l’euthanasie des rentiers »

La Saga des Audacieux

Pouquoi les ambitions protectionnistes chinoises et américaines frappent la France et l'Europe

Frédéric Verdavaine (Nexity) : « Nous sommes au croisement de nombreux enjeux de société structurants pour l’avenir »

​« L’Etat ne peut pas se transformer en « père fouettard » et réguler avec des mesures très restrictives les acteurs innovants de l’économie collaborative »

"Les collectivités territoriales sont nos partenaires privilégiés." Carmen Munoz, Directrice Générale de Citelum












Rss
Twitter
Facebook