Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Avec une perte de 94 millions, Numericable paye le rachat de SFR





Le 27 Octobre 2014, par

La facture ne tombe qu’aujourd’hui. Le câblo-opérateur Numericable subit aujourd’hui le financement du rachat de l’opérateur SFR. Une perte nette qui pourrait contrarier l’Autorité de la concurrence, qui doit rendre son verdict sur ce rachat, lundi 27 octobre.


@Shutter
@Shutter

Les comptes sont plombés, et la journée chargée, pour Numericable. Le câblo-opérateur a publié lundi 28 octobre ses comptes. Ils sont mauvais. Le groupe accuse une perte nette de 94,4 millions d’euros pour ce dernier trimestre 2014. De bien tristes résultats qui s’expliquent en grande partie par des charges d’une valeur de 101,6 millions d’euros, liées au projet de rachat de SFR.

 

Un coût supplémentaire qui efface les bons résultats de Numericable, dont le chiffre d’affaires a progressé de 4 % sur le dernier trimestre, à 331,7 millions d’euros. L’entreprise se porte donc bien, mais la grenouille veut peut-être se faire aussi grosse que le boeuf, en ce qui concerne le rachat de l’opérateur mobile SFR. 

 

A ce sujet, l’Autorité de la concurrence, doit rendre son avis sur le rachat ce lundi 27 octobre. Dans un communiqué, Numericable a espéré « une issue favorable » sur le rachat, mais il faudra sans doute que le spécialiste du câble français ait les reins solides pour encaisser un tel rachat. 



Jean-Baptiste Le Roux
Jean-Baptiste Le Roux est journaliste. Il travaille également pour Radio Notre Dame, en charge du... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

OPA du fonds Searchlight sur Latécoère : un nouveau scandale Alstom ?

Frédérique Picard :"j’ai décidé de répertorier les leviers spécifiques qui permettent aux femmes d’oser"

Jean-Louis Scaringella, les taux d’intérêt négatifs ou : « l’euthanasie des rentiers »

La Saga des Audacieux

Pouquoi les ambitions protectionnistes chinoises et américaines frappent la France et l'Europe

Frédéric Verdavaine (Nexity) : « Nous sommes au croisement de nombreux enjeux de société structurants pour l’avenir »

​« L’Etat ne peut pas se transformer en « père fouettard » et réguler avec des mesures très restrictives les acteurs innovants de l’économie collaborative »

"Les collectivités territoriales sont nos partenaires privilégiés." Carmen Munoz, Directrice Générale de Citelum












Rss
Twitter
Facebook