Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Bourse : 2018, annus horribilis





Le 26 Décembre 2018, par Paul Malo

Malgré un début d’année prometteur, les marchés financiers ont vécu en 2018 leur pire année depuis dix ans.


Une ambiance entre conflts et méfiance

Et pourtant, la croissance mondiale d’élevait à 3,7 % cette année… Cela n’aura pourtant pas empêché les Bourses de connaître de fortes baisses cette année. Après année 2017 plutôt bonne, la plupart des indices terminent 2018 à la baisse. Ainsi, depuis le 1er janvier, le CAC 40 a perdu environ 13 %,  l'Euro Stoxx 50 plus de 15 %. Hors Europe, le Nasdaq baisse de 10 % en un an, et le DowJones perd près de 12 %. L’indice Nikkei a également perdu 11 % depuis le début de l'année.

Sans doute du fait de la guerre commerciale entre Chine et Etats-Unis,  la bourse de Wall Street connaît sa pire année depuis dix ans et la crise de 2008. Mais à cela s’ajoutent les relations très tendues entre la Maison Blanche et la Banque Fédérale américaine, et l’actuel shutdown, le budget américain au Congrès étant bloqué, Donald Trump voulant à tout prix faire voter les crédits pour construire son mur à la frontière avec le Mexique.

 



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »









Rss
Twitter
Facebook