Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

CICE : un bilan mitigé malgré près de 29 milliards d'allégements d'impôts





Le 29 Septembre 2016, par

Le bilan du CICE est plus que mitigé, selon le bilan tiré par le comité de suivi de ce dispositif, mis en place par France Stratégie un organisme rattaché auprès de Matignon.


En vigueur depuis 2013, le crédit d'impôt pour la compétitivité et l'emploi vise à regarnir les marges des entreprises tout en leur permettant d'embaucher et d'augmenter leurs investissements. Cet allégement d'impôt représente depuis le début de sa mise en place 28,7 milliards d'euros. Les entreprises ont effectivement retrouvé une certaine marge de manœuvre, mais qui n'a pas profité ni à l'investissement, ni aux exportations.

Sur le plan de l'emploi, c'est un peu mieux : le comité évalue l'impact du CICE entre 50 000 et 100 000 postes « créés ou sauvegardés » sur la période 2013 - 2014. Le gouvernement table sur la création de 200 000 emplois à la fin du dispositif ; d'ailleurs, il compte bien amplifier encore le crédit d'impôt l'année prochaine.

En 2013, le taux sur la masse salariale brute représenté par le CICE était de 4%, un chiffre qui est passé à 6% l'année suivante, puis 7% prévu pour 2017. Les entreprises seront-elles réellement au rendez-vous fixé par le gouvernement ? L'exécutif l'entend ainsi, espérant que les effets sur l'emploi vont monter en charge en même temps que le dispositif.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : cice

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising








Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »









Rss
Twitter
Facebook