Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Carrefour a été choisi pour la reprise de Bio c'Bon





Le 3 Novembre 2020, par Olivier Sancerre

Carrefour a été choisi pour la reprise de Bio c'Bon, une enseigne spécialisée dans le bio qui emploie plus de mille salariés et compte 107 points de vente. Cette reprise s'inscrit dans le projet de transformation du géant de la grande distribution.


Une reprise qui s'inscrit dans un projet plus large

Bio c'Bon aiguisait les appétits de plusieurs repreneurs potentiels. Le groupe spécialisé Biocoop était sur les rangs, tout comme le groupe Zouari, actionnaire principal des surgelés Picard. Mais c'est finalement Carrefour qui a retenu l'attention du tribunal de commerce de Paris. Tous les prétendants souhaitaient reprendre la majeure partie des salariés, mais l'enseigne de grande distribution a mis davantage d'argent pour la cession : 60 millions d'euros, de quoi apurer le passif de Bio c'Bon et lui permettre de rebondir. À cette somme, Carrefour ajoute 40 millions d'investissements.  « Vous rejoignez un magnifique projet, auquel j’attache une importance toute particulière : celui de rendre la bio accessible à tous, tous les jours », a écrit Alexandre Bompard, le PDG de Carrefour, en s'adressant aux salariés de Bio c'Bon.

Le bio fait partie intégrante du projet de transformation de Carrefour. L'entreprise entend réaliser 4,8 milliards d'euros de chiffre d'affaires dans cette activité à l'horizon 2022. Carrefour veut devenir le « leader de la transition alimentaire, pour tous, c'est-à-dire d'une alimentation de qualité, saine et respectueuse de l'environnement ». Avec les 107 magasins de Bio c'Bon et ses mille salariés, Carrefour a tout le potentiel pour y parvenir. Le groupe avait déjà montré son ambition en octobre 2019, lors de l'acquisition d'un petit réseau spécialisé de cinq points de vente dans le Sud-Ouest par sa filiale So. Bio.

Grande ambition pour les produits bio

L'opération de reprise de Bio c'Bon s'inscrit « dans le plan de renforcement de l’activité Bio spécialiste de Carrefour, débuté en 2019 par l’acquisition de So. Bio », confirme Alexandre Bompard. Carrefour comptait jusqu'à présent 22 magasins spécialisés dans le bio. Avec Bio c'Bon désormais en poche, le réseau grossit de manière conséquente : « Le rachat de Bio c’Bon et son intégration à So. Bio permettra de constituer un acteur majeur de la distribution spécialisée bio, dont vous serez les acteurs au quotidien », évoque le patron de Carrefour qui ne cache pas son ambition.

Carrefour est actuellement dans une bonne position, après avoir frôlé la catastrophe il y a quelques années. Sous l'impulsion d'Alexandre Bompard, le géant de la grande distribution est parvenu à redresser ses ventes : au troisième trimestre, son chiffre d'affaires flirte avec les 20 milliards d'euros, en progression de 8,4 % à magasins comparables. Du jamais vu en plus de vingt ans.



Tags : distribution

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Schoolab Entreprise à Mission ou comment concilier Business et enjeux sociétaux

Violence policière est fait divers

Marie Legrand, directrice générale d'Audio 2000 : "Audio 2000 s'est construit autour des valeurs de professionnalisme, d'innovation et d'accessibilité "

Le MoHo : un collectif pour changer le monde !

Couvre-feu : « leur » monde à l’envers

L’intégration des étrangers de France : du mythe à la réalité.

La fin du franc CFA : un livre qui bouscule les idées reçues.

C’est pire qu’un crime, c’est une faute













Rss
Twitter
Facebook