Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Cigarette électronique : Bruxelles opte pour un encadrement minimum





Le 19 Décembre 2013, par

Les revendeurs de cigarettes électroniques vont pouvoir vapoter tranquillement. La Commission européenne et le Parlement viennent de trouver un accord sur la directive tabac. La cigarette électronique va donc pouvoir rester en vente libre en Europe, mais sous conditions.


La question était d'arriver à réguler un marché tout récent, appelé à devenir conséquent d'ici peu de temps. Le substitut à la cigarette classique est même devenu l'enjeu principal d'une directive sur le tabac. Mercredi, le résultat des négociations entre le Parlement et les Etats membres, assez conflictuelles au départ, a pourtant donné naissance à un cadre plus strict pour ces cigarettes électroniques, sans toutefois être extrême.

 

La première question portait sur le statut de la e-cigarette. Est-ce un produit de consommation en vente libre ? Ou bien un produit de santé à vendre en pharmacie ? Le Parlement européen penchait pour la première option, ce qui n'était pas du goût des 28 Etats membres. Finalement, un compromis a été trouvé. En dessous de 20mg/ml de nicotine, la cigarette électronique pourra être vendue librement. Au dessus de cette limite, on bascule dans le médical. 

 

L'autre point portait sur les recharges de ces cigarettes. Ces dernières ne pourront excéder plus de 10 ml de liquide, et devront obligatoirement comporter une sécurité pour les enfants. Un moindre mal pour les commerçants. 

 

Cet accord a été vivement salué par le Collectif des acteurs de la cigarette électronique (Cace), qui décrivait hier un "texte équilibré qui garantit à la fois la qualité des produits et l'information des consommateurs". Tout le monde est content !



Jean-Baptiste Le Roux
Jean-Baptiste Le Roux est journaliste. Il travaille également pour Radio Notre Dame, en charge du... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »









Rss
Twitter
Facebook