Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Confinement : l’activité en baisse de 13% en novembre 2020





Le 18 Novembre 2020, par Paolo Garoscio

Mardi 17 novembre 2020, l’Insee a publié ses nouvelles prévisions de croissance prenant en compte le Confinement 2 du mois de novembre 2020 et qui pourrait se prolonger au-delà. Sans surprise, l’activité baisse, mais l’impact sur l’économie française reste largement inférieur à celui du premier confinement du printemps 2020.


L’économie française s’adapte à la Covid-19

Publiée le 17 novembre 2020, la dernière note de conjoncture de l’Insee dévoile une estimation de baisse de l’activité en France bien moins importante en novembre 2020 qu’au mois d’avril 2020. L’effet de la volonté du gouvernement de maintenir une activité maximale tout en respectant les gestes barrière : ainsi, des pans entiers de l’économie, comme le BTP, sont restés ouverts, contrairement au printemps.

Malgré tout, l’impact sera important : l’Insee prévoit, sur le mois de novembre 2020, une baisse de l’activité de 13% (contre 30% en avril 2020). Sans surprise, l’hôtellerie-restauration, complètement à l’arrêt, est le secteur le plus touché avec une baisse de l’activité estimée à 60%. Une mauvaise nouvelle alors que le gouvernement pourrait ne rouvrir les cafés et restaurants qu’en 2021 selon les dernières rumeurs.

Trois scénarios pour le quatrième trimestre 2020

Pour ce qui est de l’impact du confinement sur l’ensemble du quatrième trimestre 2020, l’Insee n’a pas pu faire autrement que prévoir trois scénarios distincts, en fonction des décisions qui seront prises. Le premier, le plus optimiste, table sur une baisse de PIB de 2,5% au T4, mais prévoit également une réouverture complète de la France au 1er décembre 2020.

Plus plausible, le scénario médian où la réouverture serait partielle et sous conditions sanitaires devrait entraîner une baisse du PIB de 4,5%. Quand au pire scénario, celui d’une fermeture quasi-totale maintenue jusqu’à fin décembre 2020, il devrait entraîner une baisse de l’activité de 6% au T4.

De fait, pour l’ensemble de l’année 2020, l’Insee reste plus optimiste que le gouvernement : l’institut s’attend à une récession comprise entre 9% et 10%, alors que Bercy table sur 11%.




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Le MoHo : un collectif pour changer le monde !

Couvre-feu : « leur » monde à l’envers

L’intégration des étrangers de France : du mythe à la réalité.

La fin du franc CFA : un livre qui bouscule les idées reçues.

C’est pire qu’un crime, c’est une faute

J’ai deux amours…

Institut Sapiens : « Les concessions autoroutières préservent l’intérêt général »

​Jean-Luc Favène, Directeur Général de Lissac : "Notre modèle de franchise à tout pour séduire indépendants et primo-franchisés"













Rss
Twitter
Facebook