Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Conseil de discipline pour Agnès Saal





Le 9 Juillet 2015, par

L’ex présidente de l’INA, Agnès Saal, n’est pas au bout de ses peines. L’enquête administrative diligentée par Fleur Pellerin, la ministre de la Culture, est terminée et le dossier est désormais entre les mains du Président de la République.


© Shutterstock/EconomieMatin
© Shutterstock/EconomieMatin
François Hollande va maintenant pouvoir convoquer un conseil de discipline ainsi qu’un conseil disciplinaire interministériel. Les sanctions encourus par Agnès Saal vont du blâme à la radiation pure et simple : du tout au tout donc, pour celle qui est désormais chargée de mission auprès du ministère de la Culture… sans mission spécifique.

Agnès Saal avait dû démissionner de son poste de l’INA pour avoir fait un peu trop appel aux taxis. Elle a cumulé une facture de plus de 40 000 euros en frais de transport auprès de la compagnie G7, même si dans le cadre de ses fonctions elle bénéficiait de son propre chauffeur. De plus, elle a fait profiter son fils des largesses de l’INA — mais ces frais, près de 7 000 euros, ont depuis été remboursées par Agnès Saal.

L’affaire avait fait grand bruit et scandalisé partout, y compris dans les hautes sphères du pouvoir. Et Agnès Saal n’en a pas terminé, puisqu’en dehors du conseil de discipline, elle fait face à une enquête pour détournement de fonds public aggravé, ainsi qu’une plainte pour détournement de fonds public.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : ina

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »









Rss
Twitter
Facebook