Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Corse : la nouvelle SNCM concurrencée par d'anciens prétendants





Le 4 Janvier 2016, par

La relance de la SNCM, prévue pour ce jeudi 7 janvier, ne sera pas de tout repos. La compagnie, assurant la liaison entre la Corse et le continent, sera en effet concurrencée par un nouveau transporteur.


© Shutterstock/EconomieMatin
© Shutterstock/EconomieMatin
Corsica Linea lancera en effet sur les mers son premier bâtiment, le Stena Carrier, un cargo roulier de plus de 20 000 tonnes, dont la première traversée entre l'île de Beauté et le continent risque d'être mouvementée. La CGT de la SNCM, ainsi que le syndicat des travailleurs corses, ont déposé un préavis de grève et menacent de bloquer le port de Bastia.

Corsica Linea est le fruit du rapprochement entre deux prétendants déchus de la SNCM, Corsica Maritima et l'armateur français Daniel Berrebi. La SNCM a finalement été reprise par l'homme d'affaires corse Patrick Rocca. La première traversée d'un navire de la nouvelle SNCM, qui pourrait s'appeler MCM, aura lieu ce jeudi.

Et la suite des opérations risque d'être délicate pour cette nouvelle entreprise, puisque Corsica Linea a bien l'intention de multiplier les traversées : en plus du Stena Carrier, deux autres navires devraient être acquis par la compagnie en février. Une concurrence qui pourrait baisser les prix de la traversée, diminuant ainsi les marges des deux sociétés à un moment délicat.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : sncm

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising








Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »









Rss
Twitter
Facebook