Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Dacia carbure au succès, malgré les difficultés d'approvisionnement





Le 19 Juillet 2023, par La rédaction

La marque low cost du groupe Renault, Dacia, annonce une augmentation notable de ses ventes malgré les perturbations persistantes de la chaîne d'approvisionnement. Le succès de ses quatre principaux modèles soutient cette croissance, mais des obstacles subsistent.


Une croissance solide dans un contexte difficile

Au cours du premier semestre de cette année, Dacia a enregistré une croissance impressionnante de ses ventes, en hausse de 24,2%. Ce succès est principalement dû à la performance de ses quatre principaux modèles qui ont permis à la marque de vendre 345.432 unités entre janvier et juin, contre 277.885 unités sur la même période en 2022. Cela malgré une conjoncture économique défavorable marquée par la pandémie de COVID-19 et des pénuries de composants.

La croissance des ventes s'étend à l'ensemble de la gamme de Dacia. Le break familial à motorisation hybride Jogger a connu une augmentation impressionnante de 130%, représentant plus d'un quart des commandes clients. De plus, le modèle électrique Spring, fabriqué en Chine et considéré comme l'un des plus abordables sur le marché français, a vu ses ventes augmenter de 38%. Parallèlement, les ventes de la citadine Sandero ont grimpé de 24%.

Dacia, une alternative intéressante malgré des incertitudes économiques

Cependant, malgré ces chiffres encourageants, Dacia n'est pas à l'abri des problèmes. En effet, les difficultés liées à la chaîne d'approvisionnement persistent, comme l'explique Xavier Martinet, directeur marketing, ventes et opérations de Dacia, lors d'une conférence avec des journalistes. La production de la citadine Sandero au Maroc a été réduite de 20.000 unités au cours de cette période.

« La situation s'améliore, mais nous ne pouvons pas encore construire toutes les voitures que nous voulons construire », confesse Xavier Martinet, faisant référence aux problèmes d'approvisionnement qui continuent de freiner la production. Dans un contexte économique marqué par une demande plus faible dans la plupart des pays, Dacia semble tout de même tirer son épingle du jeu. Xavier Martinet suggère que la marque pourrait être une « alternative très intéressante » pour de nombreux clients confrontés à des choix économiques difficiles.



Tags : Dacia

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Mémoire des familles, généalogie, héraldique | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Immobilier, Achats et Ethique des affaires | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Les Arpents du Soleil: un vignoble normand dans la cour des grands

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "Il faut savoir prendre de la hauteur pour être réellement efficace dans des situations d’urgence"

Jean-Marie Baron : "Le fils du Gouverneur"

Les irrégularisables

Les régularisables

Aude de Kerros : "L'Art caché enfin dévoilé"

Robert Salmon : « Voyages insolites en contrées spirituelles »

Antoine Arjakovsky : "Pour sortir de la guerre"











Rss
Twitter
Facebook