Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Daimler rappelle à son tour des centaines de milliers de véhicules





Le 13 Juin 2018, par

Le dieselgate n'en finit pas de frapper l'industrie automobile allemande. Après Volkswagen, c'est au tour de Daimler de devoir orchestrer le rappel de centaines de milliers de véhicules.


Le groupe Daimler, qui produit les voitures Mercedes, va rappeler 774 000 de ses véhicules partout en Europe. Le ministère allemand des Transports l'exige, afin de "s'assurer que les systèmes de mesures rejetés par le gouvernement soient supprimés". Ces véhicules sont en effet équipés de logiciels qui faussent le niveau d'émissions. Une affaire qui n'est pas sans rappeler les déboires de Volkswagen, qui en septembre 2015 avait été convaincu de tricherie en utilisant des logiciels qui trompaient les résultats des tests d'émissions, dans le but de cacher le niveau réel de la pollution au NOx.

La découverte avait valu à Volkswagen des amendes en pagaille, des enquêtes partout dans le monde et des millions de véhicules rappelés. Dans un communiqué, Daimler a confirme le rappel et précise les voitures faisant partie de la procédure de rappel : des SUV classe GLC et C, ainsi que les fourgons Mercedes Vito. Ces derniers avaient déjà fait l'objet d'un rappel en mai dernier, via l'agence fédérale KBA. Le ministère a alors repris le dossier en main, avec le résultat que l'on connait aujourd'hui.

Ce nouveau rappel jette de nouveau un éclairage cru sur les pratiques des constructeurs automobiles allemands, pour qui la fin semble justifier les moyens, même illégaux. Les procédures engagées depuis la découverte de ces tricheries seront-elles de nature à redonner confiance dans ces groupes ? Volkswagen n'a finalement pas beaucoup souffert du scandale, alors il faut croire que oui. Mais gare à l'effet d'accumulation.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : Daimler

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising








Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »









Rss
Twitter
Facebook