Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Dette de la SNCF : l'État va reprendre 35 milliards d'euros





Le 25 Mai 2018, par

L'État s'engage à reprendre une grosse partie de la dette de la SNCF. Edouard Philippe, qui reçoit un à un les syndicats ce vendredi 25 mai, a confirmé cette reprise et dresse un calendrier des modalités.


35 milliards d'euros : c'est le montant colossal que l'État va reprendre à son compte de la dette de la SNCF. Dans les faits, il s'agit d'alléger le fardeau de SNCF Réseau, l'entreprise qui gère l'infrastructure ferroviaire, dont la dette est estimée à 46,6 milliards d'euros (54,5 milliards en tout, avec SNCF Mobilité qui transporte les passagers). Le gouvernement s'engage à la reprise d'une grosse partie dès 2020, à savoir 25 milliards, puis 10 milliards supplémentaires en 2022.

Pour le Premier ministre, il n'était pas question de faire peser la décision sur les futurs gouvernements, c'est pourquoi il a tenu à ce que cette reprise s'effectue durant le quinquennat. Techniquement parlant, cette dette sera placée dans une caisse d'amortissement présente au sein du budget de l'État. Chaque année, le Parlement votera le financement de cette caisse. Impossible donc d'« oublier » que la dette de la SNCF est là, qui pèse sur les comptes de la nation… Cette reprise s'accompagne de la volonté pour l'exécutif d'obtenir des contreparties. D'une part, SNCF Réseau ne pourra pas augmenter démesurément les péages facturés aux entreprises de transport qui utilisent ses infrastructures : la hausse se limitera à l'inflation.

D'autre part, le gouvernement veut obtenir des gains de productivité, de 2,7% par an. Les pouvoirs publics estiment que l'écart de compétitivité entre l'entreprise et ses concurrents est de 30%, il s'agit de le réduire des deux tiers d'ici 2026. Avec cette annonce, le Premier ministre espère bien enfoncer un coin dans l'intersyndicale, notamment à la CFDT et l'Unsa. La grève perlée a été lancée début avril et jusqu'à présent, on voyait mal comment en sortir…


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : SNCF

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising








Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »









Rss
Twitter
Facebook