Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Dette publique : les propositions choc de François Fillon





Le 1 Octobre 2014, par

Certains penseront que l’ancien Premier ministre est tombé sur la tête. D’autres, qu’il veut faire parler de lui pour contrebalancer la percée de Nicolas Sarkozy. François Fillon a annoncé des mesures qui pourraient réduire la dette de 110 milliards d’euros, en cinq ans. Le temps d’un mandat en somme…


@Shutter
@Shutter

Dans une interview accordée aux Echos, l’ancien Premier ministre propose mercredi 1er octobre de réduire la dette de la France de 110 milliards d’euros en cinq ans, avec des mesures choc. Une thérapie violente pour l’Hexagone mais qui lui éviterait, selon lui, un « accident financier grave ». François Fillon monte à l’assaut, et donne ainsi les bases de son programme économique pour l’avenir…

 

Pas de réforme progressive. L’ancien Premier ministre reconnaît les erreurs de la précédente législature. François Fillon propose ainsi de supprimer pas moins de 600 000 postes dans la fonction publique, qu’il compenserait par une hausse de la durée hebdomadaire de travail des fonctionnaires, qui passerait de 35 à 39 heures. Toujours au sujet de l’administration, il propose de réduire le nombre d’échelons des collectivités territoriale, de quatre à deux. 

 

Côté social, l’ancien Premier ministre propose de reporter l’âge légal de départ à la retraite, à 65 ans, et de supprimer la compensation de la pénibilité. De plus, tous les régimes devraient s’aligner, ce qui signerait la fin des régimes spéciaux. Il propose également d’instaurer un étage de retraite par capitalisation puis, plus tard, la mise en place d’un régime de retraite par points. 

 

Enfin François Fillon frappe fort en proposant la dégressivité des indemnités chômage, ainsi que la réforme de la formation professionnelle, ainsi que la réduction de l’AME, l’aide médicale d’Etat, pour les étrangers, qui sera accordée uniquement sur demande.



Jean-Baptiste Le Roux
Jean-Baptiste Le Roux est journaliste. Il travaille également pour Radio Notre Dame, en charge du... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook