Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Dieselgate : Bruxelles reproche leur inaction à plusieurs États





Le 8 Décembre 2016, par

La Commission européenne met la pression sur plusieurs des États membres, coupables d’après Bruxelles de ne pas avoir rempli leurs obligations suite au scandale du dieselgate.


L’exécutif européen n’a aucun pouvoir sur le constructeur automobile. En revanche, Bruxelles peut tout à fait s’en prendre aux États qui n’auraient pas pris les mesures suffisantes pour forcer les entreprises à respecter la loi. Et c’est pas ce biais que la Commission peut mettre en cause l’inaction de certains pays dans l’affaire Volkswagen, en l’occurrence l’Allemagne, le Royaume-Uni, le Luxembourg et l’Espagne.

Ces quatre pays ont accordé des certificats d’homologation à des véhicules Volkswagen embarquant des dispositifs de triche aux tests anti-pollution. Et ils n’ont appliqué aucune sanction contre le groupe automobile, coupable d’avoir utilisé des moyens illégaux. La Grèce, la République tchèque ainsi que la Lituanie sont pointés du doigt pour n’avoir pas mis en place de systèmes de pénalités dans ce type de cas.

La Commission a un blâme supplémentaire contre l’Allemagne et le Royaume-Uni, ces pays ayant « violé la loi en refusant de divulguer toutes les informations techniques recueillies dans le cadre de leurs enquêtes nationales concernant d'éventuelles irrégularités liées aux émissions d'oxyde d'azote (NOx) dans les véhicules du groupe Volkswagen et d'autres constructeurs automobiles sur leur territoire ». 


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : volkswagen

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising








Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »









Rss
Twitter
Facebook