Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Dongfeng pourrait céder une partie du capital du groupe PSA





Le 7 Décembre 2019, par Olivier Sancerre

Les grandes manœuvres se poursuivent dans le dossier PSA, alors que se profile la fusion avec Fiat Chrysler. Le groupe chinois Dongfeng pourrait ainsi céder une partie de sa participation dans le capital du constructeur français.


Dongfeng, actionnaire de référence de PSA

Depuis 2014, Dongfeng détient 12,23% du capital du groupe PSA (et 19,5% des droits de vote), un niveau similaire à celui que possède  Bpifrance et la famille Peugeot, les deux autres actionnaires de référence au sein du constructeur automobile. Cette participation chinoise pose cependant problème aux yeux des autorités américaines, qui surveillent de près le processus de rapprochement entre PSA et Fiat Chrysler (FCA). Dans un contexte de tensions commerciales exacerbées entre les États-Unis et la Chine, pas question de laisser une trop grande place à un actionnaire chinois au sein d'une entreprise en partie américaine.

C'est pourquoi Dongfeng pourrait être amené à vendre une partie de sa participation dans le capital de PSA. Reuters se fait l'écho d'un plan de la direction du groupe chinois qui pourrait être présent à ses administrateurs dans les prochains jours. Au terme de la fusion avec FCA, la part de Dongfeng serait ramenée à 6,1%. Il faudra qu'elle passe sous le seuil des 5% pour retirer à Dongfeng la possibilité d'un siège au conseil d'administration de la nouvelle entité.

Un bon coup à jouer pour la famille Peugeot

Dongfeng n'a jamais eu la volonté de rester dans le capital de PSA trop longtemps, bien que l'entreprise chinoise soit un partenaire industriel de longue date du constructeur français. La participation détenue dans PSA, acquise pour 800 millions d'euros en 2014, en vaut aujourd'hui 2 milliards d'euros : il pourrait être intéressant d'en céder une partie.

Par ailleurs, cette cession pourrait aussi aider la famille Peugeot et Bpifrance à remonter au capital du futur groupe PSA-FCA. Le projet de fusion prévoit en effet que la famille Peugeot a le droit d'acquérir 2,5% du capital de la nouvelle entité auprès d'un des deux autres actionnaires de référence, en l'occurrence dans ce cas de figure, Dongfeng. Les deux actionnaires de référence français afficheraient donc 14,7% du capital de PSA-FCA, contre 14,5% pour la famille Agnelli.



Tags : PSA

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook