Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Face à la baisse de la fréquentation, les stations de ski veulent avancer les vacances de Pâques





Le 7 Octobre 2014, par

Une météo capricieuse, des vacanciers trop frileux économiquement. Les stations de ski françaises ont du mal à traverser la crise. Elles viennent de demander l’avancement des vacances de Pâques, d’une semaine.


@Shutter
@Shutter

La ministre de l’Education nationale, Najat Vallaud-Belkacem, va devoir se pencher sur une copie compliquée. Son sujet ? Faut-il décaler les vacances scolaires pour aider un secteur en crise ? Car c’est bien cela que demandent les Domaines skiables de France; Réunis en congrès mardi 7 octobre à Montpellier, ils réclament l’avancement des vacances de Pâques, une semaine plus tôt.

 

Ces congés, peu propices habituellement au ski alpin, ce qui est plutôt l’apanage des congés de février, ou de Noël, se terminent actuellement à la fin du mois de mai. Un peut tard pour skier… Mais en les reportant d’une semaine plut tôt, ils permettraient peut-être d’inciter les vacanciers à chausser de nouveau les skis, si la météo le veut bien.

 

Car c’est cela le problème. Les conditions météo capricieuses, les saisons décalées, ont fait baisser de beaucoup la fréquentation des stations d’hiver. Et si l’on ajoute le décalage des vacances de printemps début mai, on arrive à une chute du chiffre d’affaires de 3 % pour les domaines skiables de France. 

 

Un enjeu majeur pour ce secteur qui représente 18 000 salariés dont 15 000 saisonniers. Pour la première fois l’an dernier, la France a perdu sa place de leader dans les pays les plus fréquentés pour les sports d’hiver. 



Jean-Baptiste Le Roux
Jean-Baptiste Le Roux est journaliste. Il travaille également pour Radio Notre Dame, en charge du... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »









Rss
Twitter
Facebook