Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Fiat Chrysler et Renault : vers une fusion 50/50 ?





Le 27 Mai 2019, par Olivier Sancerre

Fiat Chrysler a dévoilé son projet de rapprochement avec Renault : une fusion à 50/50, faisant de la nouvelle entité le troisième constructeur automobile mondial.


Renault et Fiat Chrysler envisagent un rapprochement, mais jusqu’à présent on ignorait la nature de cette relation entre les deux constructeurs automobiles. La direction de Fiat Chrysler a dévoilé son jeu, par l’entremise d’une lettre d’intention (non contraignante) : la proposition est une fusion, rien de moins, à 50/50 des deux entreprises. Le communiqué donne plusieurs chiffres qui dessinent ce que serait le troisième constructeur automobile mondial : 8,7 millions de véhicules vendus chaque année, des ventes de 170 milliards d’euros, un large portefeuille de marques « large et complémentaire », un catalogue qui adresse aussi bien le marché du luxe que le grand public.

Les synergies d’une fusion entre Renault et Fiat Chrysler représenteraient des économies de 5 milliards d’euros. Et si ajoute au lot l’Alliance formée par Renault, Nissan et Mitsubishi, l’entité atteindrait les 15 millions de véhicules vendus chaque année. Ce qui ferait de l’ensemble le premier groupe automobile au monde, loin devant Toyota et Volkswagen dont les ventes tournent autour de 10 millions d’unités chacun. Avec l’Alliance, les économies réalisées avec les synergies seraient de 10 milliards d’euros.

Reste maintenant à convaincre le conseil d’administration de Renault de sauter le pas. On devrait le savoir d’ici une dizaine de jours. Les partenaires japonais, tout particulièrement Nissan, ont été mis dans la confidence par Fiat Chrysler. Un conseil de l’Alliance est justement programmé le 29 mai. Il faudra ensuite s’entendre sur la structure financière et capitalistique de l’entité, avec l’État français qui cherche à conserver une participation importante dans Renault.



Tags : Renault

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook