Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Google pourrait ne pas avoir à payer d'arriérés d'impôts en France





Le 14 Juin 2017, par

Google pourrait bien ne plus avoir à payer d'arriérés d'impôts en France. C'est du moins l'opinion du rapporteur public du Tribunal administratif de Paris. Il y a à la clé l'effacement d'une ardoise de plus d'un milliard d'euros.


Au début de l'année dernière, Google était la cible des services fiscaux du ministère de l'Économie. Bercy réclamait alors des arriérés d'impôts d'un montant de 1,6 milliard d'euros. Une facture qui s'est réduite à 1,15 milliard par la suite. Et qui pourrait bien, finalement, être annulée. Selon le rapporteur public, Google France n'a aucun « établissement stable » en France.

 

Cette notion définie par l'OCDE en 2001 explique qu'une entreprise exerce tout ou partie de son activité au sein d'une installation fixe d'affaire. La société en question doit donc posséder des locaux, du matériel, des effectifs sur le territoire où l'activité s'exerce. Pour le Tribunal administratif de Paris, ce n'est donc pas le cas : l'activité publicitaire menée par Google en France implique le versement par les annonceurs de sommes à la filiale irlandaise du moteur de recherche.

 

Un schéma d'optimisation fiscale complexe, qui permet à Google de ne pas avoir à payer les 33% d'impôt sur les revenus tirés de ses annonceurs français. Selon le rapporteur, le groupe américain n'a donc pas à payer le fisc en France. Il souligne toutefois que cette décision relève les « carences de la base juridique actuelle ». La balle est donc dans le camp du législateur...

 


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : Google

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur



Les entretiens du JDE

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »

« Accueillir c’est protéger ! » par Frédéric Giqueaux

Karine Schrenzel, PDG des 3 Suisses : « L’envie d’entreprendre est un sentiment que j’ai toujours porté en moi »










Rss
Twitter
Facebook