Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Intel serait intéressé par Broadcom





Le 12 Mars 2018, par

Depuis quelques semaines, Broadcom cherche à acheter Qualcomm. La nouvelle entité aurait une taille suffisante pour inquiéter Intel, le géant des semi-conducteurs. Selon une rumeur du Wall Street Journal, Intel serait prêt à mettre beaucoup d'argent sur la table pour acheter Broadcom.


Broadcom et Qualcomm sont d'importantes sociétés produisant des composants indispensables pour nos ordinateurs, smartphones et tablettes. Elles jouent sur le même terrain qu'Intel, qui verrait donc d'un mauvais œil le mariage de ces deux concurrents. C'est pourquoi, depuis la fin de l'année dernière, Intel réfléchit à la possibilité d'une contre-offre sur Broadcom. L'opération est cependant très complexe et rien ne dit qu'Intel puisse réellement déposer une proposition qui puisse aboutir.

Intel a néanmoins des arguments à faire valoir. Son catalogue de produits et de composants est complémentaire à celui de Broadcom, ce qui d'un point de vue industriel peut se défendre. Quoi qu'il en soit, l'entreprise basée à Santa Clara, en Californie, s'est contentée de rappeler qu'elle avait effectué ces trente dernières années d'importantes acquisitions comme Mobileye et Altera, et qu'elle ne commentait pas les rumeurs et les spéculations.

La dernière offre de Broadcom sur Qualcomm est de 117 milliards de dollars. Une somme très importante, mais qui ne suffit pas à satisfaire la direction et les actionnaires de Qualcomm. Par ailleurs, les autorités américaines voient d'un mauvais œil ce rapprochement ; Broadcom est basé à Singapour et le gouvernement US craint pour la sécurité nationale du pays ainsi que le déploiement du futur réseau 5G sur lequel Broadcom entend se positionner.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : intel

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Vincent Stellian, président de Quietalis : « Nos clients et nos partenaires nous font confiance parce que nous sommes indépendants »

Citelum veut "prolonger la vie au-delà de la tombée de la nuit." Jean-Daniel Le Gall, directeur général adjoint.

Agriculture : le printemps européen du ministre Stéphane Travert

Olivier Maes, le monde comme territoire de marque.

Homelike Home, la Dream Team de la chasse immobilière en France

Mode : la vraie révolution digitale a juste démarré

Les enjeux de la délégation de pouvoirs

Risque Amiante : le point sur les nouvelles obligations avec SET Environnement
















Rss
Twitter
Facebook