Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

L’an prochain, l’Allemagne sera à l’équilibre budgétaire





Le 10 Septembre 2014, par

Alors que la France se démène avec son déficit public et sa croissance atone, l’Allemagne avance. L’an prochain, le voisin allemand ne devrait plus émettre de dette, respectant ainsi la règle d’or. Du jamais vu depuis 1969.


@Shutter
@Shutter

L’Allemagne est sur le point de signer une sacré belle performance.

 

Après avoir connu le choc de la réunification et la crise économique de 2008, le voisin de la France s’apprête à retrouver un équilibre budgétaire parfait d’ici l’an prochain. En 2015, l’Allemagne devrait dépenser autant qu’elle ne gagne, n’émettant ainsi aucune nouvelle dette. Et cela grâce aux efforts et au travail d’un homme : Wolfgang Schaüble. 

 

Mardi 9 septembre, le ministre des Finances allemand s’est fendu d’un discours sobre mais clair. L’Allemagne est sur la bonne pente et maintient tous ses engagements en matière de réduction du déficit public et d’équilibre budgétaire. Faisant l’éloge du modèle allemand en matière de comptes à l’équilibre, Mr Schaüble a surtout répondu clairement aux demandes de relâchement de la bride budgétaire de l’Union européenne.

 

Une situation qui s’améliore pour la France, mais qui est cependant à double-tranchant. En effet l’orthodoxie budgétaire de l’Allemagne n’est pas du goût de certains pays, qui ont nettement plus de mal à redresser leurs comptes publics, comme par exemple… la France ! Cette dernière n’est en effet pas sur la même longueur d’onde que son voisin allemand, n’arrivant pas à remplir ses objectifs. 

 

On peut continuer à critiquer cette rigueur allemande, Wolfgang Schaüble n’en a cure. Pour lui les choses sont claires : « on ne crée pas de croissance avec de l’argent public ». Il faut au contraire se remonter les manches. Ce que l’Allemagne a entreprises depuis de nombreux mois, et force est de constater que cela fonctionne.



Jean-Baptiste Le Roux
Jean-Baptiste Le Roux est journaliste. Il travaille également pour Radio Notre Dame, en charge du... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook