Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

L’argent des radars est-il bien utilisé ?





Le 10 Juin 2017, par

À quoi sert l’argent des radars postés sur le bord des routes en France ? Si l’objectif affiché est de réduire la vitesse, dans les faits les amendes servent surtout à financer les caisses de l’État, selon la Cour des comptes.


Les sages de la rue Cambon ont fait les comptes, et ils sont en forte augmentation. En 2016, le montant des amendes et des radars a rapporté 1,8 milliard d’euros, soit 11,6% de plus que l’année précédente. Les radars seuls représentent 920 millions d’euros, un chiffre en progression de 131 millions d’euros. On peut se réjouir de voir de l’argent frais rentrer ainsi dans les caisses de l’État, mais ces sommes servent-elles l’objectif fixé par les pouvoirs publics ?

 

La Cour des comptes pose la question. Elle rappelle en effet que les résultats de la mortalité routière sont en hausse pour la troisième année consécutive, avec près de 3 500 personnes qui ont trouvé la mort l’an dernier sur les routes françaises… Or, les radars ont précisément pour mission de pousser les automobilistes à réduire leur vitesse : visiblement, ces dispositifs ne donnent pas les résultats escomptés puisque le volume des amendes est en hausse…

 

L’argent récolté par les radars et les amendes diverses servent au financement de cinq programmes, rappelle la Cour des comptes, dont plusieurs qui présentent une finalité éloignée de l’objectif de diminution de la mortalité sur les routes. De fait, 837,1 millions d’euros ne sont pas affectés directement à cette mission, expliquent les sages… C’est plus de 50% des sommes récoltées en 2016.

 


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Risque Amiante : le point sur les nouvelles obligations avec SET Environnement

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Clarifier sa stratégie pour réussir sa transformation digitale

Transformer l’organisation : la « stratégie des 100 projets »

Réussir la transformation de l’entreprise au point de contact client

Julien Aubert, député du Vaucluse : « L’absence de gaullisme fait le lit des extrêmes »

L’ISO 37001 comme outil stratégique anti-corruption et avantage concurrentiel

Vincent Stellian : "L'indépendance de Quiétalis et son réseau national, nos meilleurs atouts"
















Rss
Twitter
Facebook