Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

L'iPhone interdit dans l'administration chinoise, Apple vrille en Bourse





Le 11 Septembre 2023, par Aurélien Delacroix

La Chine durcit ses règles concernant l'utilisation des iPhone au sein du gouvernement, affectant en retour la valorisation boursière d'Apple juste avant le lancement très attendu des nouveaux smartphones du constructeur américain.


Une mesure chinoise qui a un impact sur l'iPhone

La Chine a récemment demandé aux employés de certaines agences gouvernementales de ne plus utiliser d'iPhone dans un cadre professionnel. Ces mesures interviennent dans un contexte de tensions croissantes entre Washington et Pékin. Les États-Unis ont notamment limité l'accès de la Chine à des technologies cruciales, tandis que la Chine a cherché à réduire sa dépendance envers les entreprises américaines. Plusieurs analystes soulignent que même une entreprise comme Apple, qui jouit de bonnes relations avec le gouvernement chinois, n'est pas épargnée par ces tensions. 

Tom Forte, analyste chez D.A Davidson, estime que « les restrictions risquent de ralentir la croissance des ventes d'Apple en Chine, ce qui pourrait constituer une difficulté supplémentaire pour la société ». La première capitalisation boursière mondiale n'a pas été épargnée par ces nouvelles. L'action d'Apple a perdu plus de 6,5% en deux séances à Wall Street, ce qui représente une baisse de près de 200 milliards de dollars de sa valorisation. La Chine est un marché significatif pour Apple, le pays représente 19,2% de ses ventes totales dans ses derniers résultats trimestriels.

Nouvelle donne géopolitique

Pourtant, l'analyste du secteur technologique de Wedbush, Dan Ives, suggère que l'impact pourrait être exagéré. Selon lui, « dans le pire des cas, l'interdiction de l'iPhone dans les agences chinoises est largement exagérée, puisqu'il s'agit de moins de 500.000 iPhones sur les 45 millions qui devraient être vendus en Chine au cours de l'année prochaine ». 

Ces restrictions surviennent à quelques jours du lancement de l'iPhone 15, prévu pour le 12 septembre. Si les tensions entre les États-Unis et la Chine persistent, Apple pourrait se retrouver en situation délicate. John Plassard de Mirabaud note que « la plus grande menace pour Apple pourrait être une résurgence du nationalisme chinois qui inciterait les consommateurs à fuir son appareil ».



Tags : Apple

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Mémoire des familles, généalogie, héraldique | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Immobilier, Achats et Ethique des affaires | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Les Arpents du Soleil: un vignoble normand dans la cour des grands

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "Il faut savoir prendre de la hauteur pour être réellement efficace dans des situations d’urgence"

Jean-Marie Baron : "Le fils du Gouverneur"

Les irrégularisables

Les régularisables

Aude de Kerros : "L'Art caché enfin dévoilé"

Robert Salmon : « Voyages insolites en contrées spirituelles »

Antoine Arjakovsky : "Pour sortir de la guerre"











Rss
Twitter
Facebook