Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

L’océan pèse 24 000 milliards de dollars





Le 24 Avril 2015, par

Si l’on prenait en compte toutes ses richesses, l’océan se positionnerait derrière la France et la Grande-Bretagne, mais devant l’Italie et le Brésil ! Le WWF a réalisé un étonnant calcul qui place les mers du globe à la 7ème place des plus importantes puissances économiques.


(c) Shutterstock/EconomieMatin
(c) Shutterstock/EconomieMatin
Entre le transport maritime, la pêche, le tourisme et toutes les autres activités liées de près ou de loin à l’exploitation des océans, ces derniers représenteraient rien moins que 2 500 milliards de dollars par an. La valeur globale de l’océan se hisserait à 24 000 milliards de dollars !

Le tourisme et les activités maritimes sont le poste le plus important avec 7 800 milliards de dollars, suivi par la faune et la flore avec 6 900 milliards, le transport avec 5 200 milliards, et enfin la captation de carbone qui représente 4 300 milliards. Ces énormes ressources naturelles, comme les poissons, les coraux, la mangrove sont de véritables trésors qu’il conviendrait donc de mieux sauvegarder… ne serait-ce que d’un point de vue strictement économique.

Car si les arguments environnementaux ne sont pas suffisamment pris en compte par les gouvernements, le WWF espère que ceux économiques parleront plus aux États… En 2012, lors du Sommet de la Terre à Johannesburg, le monde s’était entendu pour restaurer les stocks de poissons : résultat, ceux-ci ont… baissé. Chiffrer le poids économique de l’océan poussera peut-être à la remobilisation.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : océan, wwf

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook