Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

La production de pétrole saoudienne réduite de moitié pour plusieurs semaines





Le 15 Septembre 2019, par Paul Malo

L’attaque de deux sites pétroliers par les rebelles yéménites Houthis a obligé le groupe pétrolier Aramco à en suspendre provisoirement la production.


Trois attaques en cinq mois

Les images des incendies étaient éloquentes : après l’attaque surprise, par drones ou missiles à courte portée des rebelles Houthis, de deux sites pétroliers d’Aramco en Arabie saoudite, la production ne pouvait qu’y être stoppée. Selon le ministre saoudien de l'Énergie, les explosions ont également causé l'interruption de la production d'environ 56,6 millions de mètres cubes de gaz extrait avec le pétrole brut.

C’est là la troisième attaque du genre en cinq mois, dans un contexte de guerre avec le Yémen aux conséquences humanitaires dramatiques. Les deux sites temporairement mises à l'arrêt produisaient en temps normal environ 5,7 millions de barils par jour, soit un peu plus de la production totale saoudienne (10,3 millions de barils par jour), selon le dernier rapport de l’Opep. C’est par ailleurs l’équivalent de 5% de la production mondiale quotidienne de pétrole brut.

Un soutien affiché des États-Unis

Le site d'Abqaiq, à 60 kilomètres au sud-ouest de Dahran, accueille la plus grande usine de traitement du pétrole du groupe saoudien public Aramco. L'autre site, celui de Khurais, à 250 kilomètres de là, qui est l'un de ses principaux champs pétroliers. Le retour à la normale de la production devrait prendre plusieurs semaines.

Le coût total de ces attaques sera nécessairement gigantesque, même si une partie de la baisse de la production sera compensée par les stocks. Au-delà de la perte en termes de production, le cours du brut ne peut que dévisser. De leur côté, les États-Unis ont annoncé, pour soutenir leur allié, que le département de l'Énergie des États-Unis était prêt à puiser dans sa réserve stratégique de pétrole afin de stabiliser l'approvisionnement énergétique mondial.

 




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

OPA du fonds Searchlight sur Latécoère : un nouveau scandale Alstom ?

Frédérique Picard :"j’ai décidé de répertorier les leviers spécifiques qui permettent aux femmes d’oser"

Jean-Louis Scaringella, les taux d’intérêt négatifs ou : « l’euthanasie des rentiers »

La Saga des Audacieux

Pouquoi les ambitions protectionnistes chinoises et américaines frappent la France et l'Europe

Frédéric Verdavaine (Nexity) : « Nous sommes au croisement de nombreux enjeux de société structurants pour l’avenir »

​« L’Etat ne peut pas se transformer en « père fouettard » et réguler avec des mesures très restrictives les acteurs innovants de l’économie collaborative »

"Les collectivités territoriales sont nos partenaires privilégiés." Carmen Munoz, Directrice Générale de Citelum












Rss
Twitter
Facebook