Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

La viande fait moins recette dans les assiettes des Français





Le 6 Septembre 2018, par

Les amateurs de viande se font plus rares en France, soutient le Centre de recherche de l'observation des conditions de vie (Credoc) dans une nouvelle étude. La consommation de viande est en effet en recul de 12% en dix ans.


Voilà qui ne fera pas les affaires des professionnels de la viande, en particulier l'industrie bovine puisque c'est la viande de bœuf qui est de plus en plus délaissée sur le bord de l'assiette, selon cette étude. En 2016, le Credoc relève que les adultes consommaient en moyenne 135 grammes de produits carnés (viandes bovine et ovine, volaille, gibier, charcuterie…) par jour : une moyenne qui a fondu puisqu'elle se situait à 153 grammes en 2007. La consommation de viande baisse dans toutes les catégories socio-professionnelles, à commencer par celle des cadres et professions libérales (-19%).

Mais les ouvriers aussi consomment de moins en moins de produits carnés : -15% en dix ans. L'étude sur les comportements et les consommations alimentaires des français explique que cette désaffection est liée à plusieurs facteurs : « L'évolution des modes de vie, les inquiétudes pour la santé, la sensibilisation à l'impact sur l'environnement, la question du bien-être animal et la hausse du prix de vente seraient autant de facteurs pouvant expliquer la baisse de consommation des produits carnés en France ».

De fait, les consommateurs français se montrent de plus en plus « flexitariens » : de 25% à 30% d'entre eux ont décidé de manger moins de viande, quand 3% à 5% se disent végétariens. Pour le reste, les plus jeunes (de 18 à 25 ans) consomment volontiers des produits carnés transformés : pizzas, sandwichs, etc. Leurs aînés (55 à 64 ans), qui restent les plus gros consommateurs de viande, préfèrent se rendre en boucherie. L'étude note aussi que les Français sont plus sensibles à la qualité de la viande, plutôt qu'à la quantité.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : alimentation

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »










Rss
Twitter
Facebook