Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Le Conseil d'orientation des retraites se montre plus optimiste





Le 14 Juin 2016, par

On ne peut pas encore dire que le système des retraites est sauvé, mais les choses vont un peu mieux. Le Conseil d'orientation des retraites (COR) a dressé un portrait plus optimiste de l'évolution financière du système de retraite par répartition, dans son dernier rapport 2016.


D'après ce document consulté par Reuters, le financement du système de retraite français nécessitera 4,5 milliards d'euros à l'horizon 2020, ce qui représente 0,2% du PIB. Un montant important évidemment, mais moins élevé que les prévisions du COR de l'an dernier, qui tablait sur des besoins équivalant à 0,4% du PIB, soit la bagatelle de 9 milliards d'euros pour cette même échéance.

D'après le Conseil, le système de retraites par répartition pourrait être à l'équilibre en 2020, pour autant bien sûr que la croissance des revenus d'activités se maintienne à au moins 1,5%. Il faut aussi que le taux de chômage baisse sous le seuil des 10% et s'y maintienne (à moins que la croissance des revenus d'activité dépasse le cap des 2%).

Sous la barre des 1,5% de croissance des revenus, le COR a calculé que le système de retraite tel qu'il est aujourd'hui nécessitera de nouveaux financements pout tenir la tête hors de l'eau. On n'en prend pas le chemin, heureusement, et le relèvement des âges légaux de départ à la retraite et de pension à taux plein, sans oublier les perspectives économiques plus réjouissantes pour l'avenir, expliquent l'optimisme du Conseil.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : retraite

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook