Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Le Français Remade surfe sur le marché du smartphone reconditionné





Le 9 Août 2018, par Paul Malo

La société normande née en 2013 et spécialisée dans le smartphone reconditionné vient de lever 125 millions d’euros afin de poursuivre sa croissance.


Le reconditionnement en plein boom

Conséquence directe de la recherche de marge des grands noms de la téléphonie, et des smartphones Premium au prix de plus en plus élevé, le marché du reconditionnement est en plein essor. Et la start-up normande a été l’une des premières à s’y attaquer, en rachetant en majeure partie des smartphones aux opérateurs pour les revendre aux particuliers. Ce qui fait d’elle le leader du secteur avec 130 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2017, loin devant Recommerce (45 millions d’euros).




 

Remade à la conquête de l'Inde

Grâce à cette levée de dette de 125 millions d'euros auprès de trois investisseurs, LGT European Capital, Idinvest Partners et Swen Capital, Remade va pouvoir maintenant s’attaquer à l'international, à l'Europe, au Maghreb, et même au gigantesque marché indien. L’an dernier, la société basée à Avranches avait déjà racheté Save, une start-up française spécialisée dans la réparation express de téléphones portables. Remade, qui reconditionnait environ un demi million de terminaux par an, en majorité des iPhones, vise la barre des 840 000 smartphones reconditionnés en 2018.
 




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook