Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Le Portugal en sortie de crise





Le 5 Mai 2014, par

Le Portugal, plongé tête la première dans la crise de la monnaie unique, compte désormais s'en tirer seul sur les marchés. Le pays ne réclamera pas d'aide supplémentaire sous la forme d'une ligne de crédit de précaution.


Le Portugal en sortie de crise
À l'instar de l'Irlande qui s'était de nouveau lancé sur les marchés internationaux sans l'aide de créanciers extérieurs en décembre, le Portugal se sent désormais suffisamment fort, sans besoin de filet de sécurité. Le Premier ministre Pedro Passos Coelho a déclaré à la télévision que « Le gouvernement a décidé que nous sortirons du programme d'assistance sans recourir à aucun programme de précaution ». Un choix qui défend « au mieux » les intérêts du pays, assure t-il également.
 
Le Portugal a bénéficié d'un prêt massif de 78 milliards d'euros en mai 2011 de la part de l'Union européenne et du FMI, afin de faire face aux conséquences de la crise financière qui aurait pu emporter le pays vers le fond. En échange de ce prêt, le pays s'est engagé sur la voie de réformes exigeantes que le Portugal a mené à bien, non sans mal certes. La dette publique continue d'ailleurs de s'alourdir (elle représente 130% du PIB), mais le déficit a été ramené à 4,9% du PIB en 2013, contre 9,8% en 2010.
 
Mais le résultat est là : les investisseurs voient désormais d'un bon oeil le retour du Portugal sur le marché, avec des taux d'intérêt sur dix ans à 3,6%. Le pays en a d'ailleurs profité pour refaire ses réserves au travers d'émissions de dette à long terme. Le Portugal est désormais capable de mener à terme l'assainissement de ses finances publiques, s'est réjouie Christine Lagarde, directrice du FMI.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur



Les entretiens du JDE

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »

« Accueillir c’est protéger ! » par Frédéric Giqueaux

Karine Schrenzel, PDG des 3 Suisses : « L’envie d’entreprendre est un sentiment que j’ai toujours porté en moi »










Rss
Twitter
Facebook