Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Le marché du PC rebondit enfin après six ans de morosité





Le 16 Juillet 2018, par

Le marché du PC, que bon nombre d’analystes présentaient comme moribond, a fini par rebondir au deuxième trimestre, selon les chiffres du cabinet Gartner. Il ne s’agit que de prévisions, et la hausse se limite à 1,4% par rapport au même trimestre de l’an passé.


Néanmoins, cette croissance même légère est une première en 6 ans. De quoi redonner le sourire aux lèvres des constructeurs qui s’échinent depuis des années à trouver de nouveaux formats et designs afin de séduire de nouveau la clientèle. Celle-ci s’est largement tournée vers les tablettes et surtout, les smartphones. Certains sont tellement grands et puissants qu’ils peuvent sans problème être utilisés en tant qu’appareil principal. 

Selon Gartner, ce sont 62 millions de PC (ordinateurs de bureau et portables) qui ont été livrés au second trimestre 2018. Un chiffre qu’on n’avait plus retrouvé depuis 2012... La croissance est faible certes, et pour la maison d’analyses, il s’agit d’un signe de stabilisation qui n’est pas suffisant pour affirmer que l’industrie du PC va repartir. La prudence est donc de mise, ce d’autant que la progression enregistrée correspond aux commandes des entreprises. Ces dernières ont fini par changer leur matériel dans la foulée du renouvellement de Windows 10. Cette tendance lourde du marché va se poursuivre encore deux ans avant de s’essouffler.

Le marché grand public reste lui toujours très difficile, car les clients utilisent plus volontiers leurs smartphones pour les tâches les plus simples : réseaux sociaux, e-mail, recherche sur internet... Un travail qui ne nécessite pas d’avoir un ordinateur à la maison, ni même un encombrant portable. Gartner ne prend pas en compte dans ses chiffres les tablettes, en particulier la plus populaire d’entre elle à savoir l’iPad, ainsi que les Chromebook, ces petits ordinateurs portables très abordables prisés par le secteur de l’éducation.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : ordinateur


1.Posté par PascalB le 28/07/2018 15:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
L'utilisation d'un médium de gestion d'informations et de connaissances a évoluée.

Il y a de une à deux décennies, le médium permettait de créer de nouveaux contenus faits de texte, d'images, de sons, l'utilisateur curieux était un créateur.

Aujourd'hui, la masse de contenus créés, la multiplication des canaux de circulation, l'évolution des outils de captage, à disposition souvent gratuitement, a transformé le créateur en consommateur blasé, surchargé, repus.

L'utilisateur d'un médium est devenu spectateur du monde qui l'entoure, instantanément, de tout lieu, du monde et de l'extra-monde.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art market



Les entretiens du JDE

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

L’avenir de l’Europe passe par la Culture

Frédéric Pierucci : « Il y a une opportunité stratégique de rachat à GE de la branche nucléaire d’Alstom »

Guillaume Alvarez, vice-président senior de Steelcase : manager une entreprise mondialisée en France

Stéphane Roussel, COO de Vivendi et PDG de Gameloft : « Je me vois comme un dénicheur de talents »

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"








Opinion

Transition énergétique : arrêtez d’emmerder les français !

Transition énergétique : arrêtez d’emmerder les français !
Depuis des années, nous entendons parler de la fin du monde. Les gaz à effet de serre produits par les pays industriels aboutiraient à terme à la disparition de la vie sur terre. Il faudrait donc changer de mode de vie pour sauver la planète. On nous le répète à longueur de journée. Entre vivre et conduire, on choisit vite.

Jacques Debonsens











Rss
Twitter
Facebook