Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Leader Price : un mouvement de grève pour dénicher un patron





Le 30 Janvier 2015, par

Habituellement, lorsque des employés menacent de faire grève, c'est pour améliorer des conditions de travail jugées mauvaises, une augmentation de salaire, ou d'autres revendications.


(c) Shutterstock/EconomieMatin
(c) Shutterstock/EconomieMatin
Les salariés du Leader Price de Vineuil, dans l'agglomération de Blois, sont privés depuis le 6 janvier de dirigeant. L'adjointe du directeur, qui a quitté l'entreprise il y a quelque semaines, a fait elle aussi ses valises en début d'année. Résultat : les quatre employés sont tenus de remplir les tâches normalement dévolues à leurs patrons. 

Ces tâches, il faut bien les accomplir pour que l'enseigne puisse continuer à fonctionner. Gestion du coffre-fort, fermeture et ouverture du magasin, relation avec les convoyeurs de fonds… Tout cela est assuré par des salariés qui ont menacé de faire grève ce jeudi 29 janvier. Une menace qui a porté ses fruits, puisque des membres de la direction du groupe, ainsi que des responsables des ressources humaines, se sont finalement penchés sur le dossier.

Les choses n'ont pas encore avancé. Pour compenser le travail et les responsabilités supplémentaires, Leader Price va verser une prime de 100 euros chaque jour, jusqu'à ce qu'un nouveau patron soit nommé. Des recrutements sont d'ailleurs en cours, même si l'enseigne n'a pas donné de détail quant à l'arrivée du nouveau patron.

Et si cela devait traîner, Force ouvrière, qui a pris le dossier en main du côté des salariés, annonce de nouveaux mouvements de grève.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : leader price

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »









Rss
Twitter
Facebook