Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Les avis d’imposition arrivent, une mauvaise nouvelle pour quinze millions de contribuables





Le 12 Août 2014, par

Comme beaucoup, vous allez sans doute recevoir dans votre boîte aux lettres, ou sur votre adresse mail, votre avis d’imposition 2014, portant sur votre déclaration de revenus de 2013. Et alors que 3,7 millions de contribuables vont voir leur facture s’alléger considérablement, selon les promesses du gouvernement, quinze millions de ménages vont en revanche déchanter.


@Shutter
@Shutter

Les bonnes nouvelles tout d’abord. Grâce à la réduction d’impôts annoncée par Manuel Valls au printemps dernier, ce sont donc 3,7 millions de contribuables qui vont voir cette année leur facture s’alléger d’environ 350 euros, ou 700 euros pour un couple. Ces contribuables sont en fait ceux qui gagnent 1,1 Smic par mois. 

 

A noter que sur ces 3,7 millions de contribuables, 1,9 million ne paiera pas d’impôt grâce à cette réduction qui le fait sortir du rang. Une bonne nouvelle pour cette année, mais également pour l’année prochaine. Car cette baisse devrait être assurée également en 2015, renforcée sans doute à l’avenir par la mesure fiscale qui compensera le rejet par le Conseil constitutionnel de la mesure du pacte de responsabilité visant à alléger les cotisations salariales pour les employés les plus modestes. 

 

Le problème, c’est que malgré ces baisses, le gouvernement espère récolter 3,5 millions d’euros de recettes supplémentaires liées à l’impôt sur le revenu. Qui va payer ? Les autres contribuables payant l’IR, à savoir un nombre estimé entre 12 et 15 millions de personnes. Une augmentation qui trouve sa source à plusieurs endroits.

 

Tout d’abord à cause du fait que les revenus 2013 ont légèrement augmenté. Il est dès lors logique que les impôts augmentent également. Mais ce sont les différentes réformes fiscales qui alourdissent le plus la note. Citons par exemple la fiscalisation de la part patronale des mutuelles santé, le plafonnement des niches fiscales à 10 000 euros, le plafonnement de l’avantage lié au quotient familial. 

 

Tant de points qui vont alourdir la facture des classes moyennes. Une catégorie de la population qui semble intéresser particulièrement Manuel Valls et François Hollande ces derniers temps, qui lui ont notamment promis d’autres baisses d’impôts.



Jean-Baptiste Le Roux
Jean-Baptiste Le Roux est journaliste. Il travaille également pour Radio Notre Dame, en charge du... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Institut Sapiens : « Les concessions autoroutières préservent l’intérêt général »

​Jean-Luc Favène, Directeur Général de Lissac : "Notre modèle de franchise à tout pour séduire indépendants et primo-franchisés"

Quand Wall Street revêt les ailes d’Icare

La France doit consacrer l’importance stratégique d’une filière de l’hygiène

Sacha Lazimi (Yubo) : « En termes de communauté, nous sommes la première application sociale 100 % made in France »

Relance économique : de la nécessité d’intégrer la sécurisation des échanges inter-entreprises

Le chômage américain baisse… si vous excluez les CDD

TwentyTwo Real Estate: "agilité et rigueur face au risque" (Daniel Rigny)













Rss
Twitter
Facebook