Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Les heures creuses, plus un bon plan pour économiser sur la facture d'électricité





Le 4 Décembre 2020, par François Lapierre

Haro sur les heures creuses ! L'abonnement à l'option heures pleines/heures creuses n'est plus forcément synonyme d'économies chez les ménages ayant souscrit à cette formule pour leur électricité. Pire, la facture peut augmenter dans certains cas…


De moins en moins de foyers bénéficient des économies

En France, la moitié des ménages est abonné à une option heures pleines/heures creuses, un système mis en place dans les années 60 pour réduire la facture d'électricité. Mais elle ne remplit plus son rôle d'amortisseur, selon plusieurs acteurs, à commencer par la Commission de régulation de l'électricité (CRE) qui fixe les prix de l'énergie. Interrogée par Le Parisien, l'organisme admet que le contrat « bénéficie à de moins en moins de foyers » et qu'« il faudrait le faire évoluer ». En fait, les seuls cas où utiliser les heures creuses — durant la nuit — reste intéressant : la recharge d'un véhicule électrique ou l'utilisation d'un chauffe-eau électrique.

Le fournisseur alternatif Plüm Énergie explique de son côté que l'évolution des tarifs a réduit à néant l'intérêt du système : « résultat, aujourd'hui dans 85 % des cas, le différentiel de tarifs entre heures pleines et heures creuses n'arrive plus à compenser le supplément d'abonnement », précise Vincent Maillard, cofondateur de cette entreprise. Dans la moitié des cas, la facture est plus élevée.

Consommer davantage… la nuit

Le Médiateur de l'énergie abonde en indiquant que si l'option était financièrement intéressante il y a quelques années, ce n'est plus le cas aujourd'hui. « Il suffisait de consommer environ 30 % de son électricité en heures creuses » pour bénéficier d'économies. Actuellement, il faudrait plutôt consommer entre 50 et 60 % de son électricité en heures creuses pour que l'option reste valable. Ce qui voudrait dire consommer son électricité majoritairement la nuit. Pas facile pour un particulier…

EDF, qui compte 10,7 millions d'abonnés heures creuses, confirme que l'option nécessitait effectivement un report de consommation de plus en plus important pour demeurer intéressante du point de vue financier. Les possesseurs d'un compteur Linky peuvent changer gratuitement leur formule, en passant de l'option heures creuses à une offre classique moins chère.




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Merci Donald !

Schoolab Entreprise à Mission ou comment concilier Business et enjeux sociétaux

Violence policière est fait divers

Marie Legrand, directrice générale d'Audio 2000 : "Audio 2000 s'est construit autour des valeurs de professionnalisme, d'innovation et d'accessibilité "

Le MoHo : un collectif pour changer le monde !

Couvre-feu : « leur » monde à l’envers

L’intégration des étrangers de France : du mythe à la réalité.

La fin du franc CFA : un livre qui bouscule les idées reçues.













Rss
Twitter
Facebook