Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Les producteurs locaux vendent leur foie gras et leurs chocolats des fêtes sur Amazon





Le 8 Novembre 2018

Les produits traditionnels des fêtes de fin d’année se trouvent aussi sur Amazon. Le géant du commerce en ligne a ouvert ses rayons à des producteurs locaux.


Alcools, foie gras, huîtres, chocolats… Des produits ciblés pour les fêtes qu’Amazon commercialise désormais en France et en Europe au sein d’une boutique spécialisée. 2 000 références sont disponibles, fournies par des producteurs régionaux français. Ces derniers pourront y « développer leur activité » tout en conservant la maîtrise de leur catalogue, de leur stock et de leur politique des prix, explique Amazon dans le communiqué.

Les producteurs auront la possibilité de faire appel aux services d’Amazon pour la livraison de leurs produits, ou gérer tout par eux-mêmes. Patrick Labarre, le directeur du marketplace pour Amazon France, précise que « nombre d'entreprises du monde agricole ont encore du mal à s'inscrire dans l'économie numérique ». Tout cela n’est pas gratuit naturellement. Pour être inscrit dans cette « boutique des producteurs », ces derniers doivent souscrire un abonnement à 39 euros par mois (Amazon offre les trois premiers mois) et accepter le prélèvement d’une commission allant de 8 à 15% par produit expédié en fonction du poids du colis.

Parmi les producteurs qui ont tenté l’aventure, plusieurs d’entre eux expliquent que vendre sur internet n’est pas leur métier : l’opportunité offerte par Amazon est donc intéressante. D’autres participants assurent qu’ils conserveront leur propre vitrine sur internet. Amazon précise que 10 000 entreprises françaises vendent au travers des différentes boutiques de l’entreprise.



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook