Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Manuel Valls : des économies en plus des 50 milliards déjà prévus





Le 8 Avril 2014, par

Devant les députés socialistes, Manuel Valls a détaillé quelques unes des mesures qu'il entend faire passer pour de nouvelles économies, en plus des 50 milliards d'euros déjà promis par François Hollande.


Un collectif budgétaire va ainsi être annoncé par le premier ministre, pour la fin juin, dans le but de générer de « nouvelles économies » d'après le rapporteur de la commission des finances de l'Assemblée nationale, Christian Eckert. Il reste à Manuel Valls à préciser les contours de ce collectif, ce qu'il pourrait annoncer durant son discours de politique générale. Ça n'est pas tout : le premier ministre a également évoqué devant les députés socialistes que la trajectoire budgétaire triennale, celle-là même qui sert de base aux discussions avec la Commission européenne, sera repoussée à fin avril. Il devrait même y avoir un vote du parlement sur la question. Un écho aux très difficiles négociations qui s'annoncent entre Paris et Bruxelles concernant l'objectif du déficit calé sur les 3% du PIB, que la France n'arrivera vraisemblablement pas à atteindre d'ici 2015.
 
Le plan d'économies de 50 milliards d'euros d'ici à 2017 va forcément toucher toutes les bourses : santé, hôpital, éducation… L'État va devoir également mettre la main à la poche et réduire son train de vie. Le gel du point d'indice des fonctionnaires est ainsi évoqué, pour la cinquième année consécutive (et qui pourrait se poursuivre en 2016); le rabotage des salaires des hauts fonctionnaires est aussi sur la table.
 
Dans l'Éducation nationale, le nombre de profs embauchés passerait de 60 000 (promesse de François Hollande durant la présidentielle) à 15 000, voire 10 000. Le patrimoine immobilier serait mis à contribution : cessions et augmentation des loyers sont au menu. Le but de l'exercice est d'obtenir la stabilité ou presque de la masse salariale de l'État, ce qui va représenter pour 2014 un budget de 80,6 milliards d'euros.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »










Rss
Twitter
Facebook