Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Mondial de l'Auto à Paris : une fréquentation toujours aussi forte





Le 15 Octobre 2018, par

Même si plusieurs constructeurs automobiles ont boudé le rendez-vous cette année, le Mondial de Paris a tenu ses promesses en termes de fréquentation. Le salon a enregistré plus d'un millions de visiteurs.


Certes, le salon de l'auto parisien n'a pas retrouvé son niveau de 2004 durant lequel près de 1,5 millions d'amateurs avaient fréquenté les travées de l'événement automobile. Il n'empêche : avec plus d'un million de visiteurs, le Mondial de Paris reste le salon de l'automobile le plus couru sur la planète. De plus, et ce n'est pas un mince exploit, l'édition 2018 a été raccourcie, passant de 17 jours il y a deux ans, à 11 jours seulement cette année. En 2016, il y avait eu seulement 10 000 visiteurs de plus. Handicap supplémentaire pour l'édition 2018, l'absence de 14 marques.

Plusieurs grands constructeurs n'ont pas daigné présenter leurs nouveautés à Paris : c'est le cas de Volvo, d'Opel, ou encore de Volkswagen. Cela aurait pu briser complètement le Mondial, mais il n'en a rien été et comme l'organisation s'en réjouit, les visiteurs se sont pressés porte de Versailles, y compris le lundi qui est habituellement le jour le plus creux pour le salon.

Pour l'occasion, et pour palier les absents, le Mondial de l'Auto était présenté en même temps que le salon de la moto, on trouvait aussi un espace pour les nouvelles mobilités et des expositions retraçant la glorieuse histoire de l'automobile. Ce (presque) million de visiteurs montre que les constructeurs qui ont brillé par leur absence ont peut-être eu tort de bouder. C'est désormais au tour de Francfort de briller — le salon allemand est organisé en alternance avec celui de Paris. L'an dernier, il avait attiré 810 000 visiteurs.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : automobiles

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising









Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

Stéphane Roussel, COO de Vivendi et PDG de Gameloft : « Je me vois comme un dénicheur de talents »

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »









Rss
Twitter
Facebook