Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Nouvelle journée de grève mardi chez les fonctionnaires





Le 20 Mai 2018, par

Les grèves se suivent… sans se ressembler. Mardi 22 mai, les syndicats appellent les fonctionnaires à cesser le travail pour protester contre le projet de réforme de la fonction publique portée par le gouvernement.



Cette journée d'action, la troisième du genre, est appelée par les principales fédérations syndicales de la fonction publique, dont la CGT, la CFDT, FO, l'Unsa ou encore la FSU. Elles représentent 5,7 millions d'agents publics, et elles s'opposent au projet du gouvernement baptisé « Action publique 2022 ». Le plan préconise la suppression de 120 000 postes de fonctionnaires d'ici la fin du quinquennat. L'exécutif entend réaliser ainsi des économies de l'ordre de 4,5 milliards d'euros par an, à compter de 2020.

Plusieurs actions seront donc menés ce mardi. On attend des perturbations importantes dans les secteurs de l'énergie, de la santé, à Pôle Emploi, ainsi que dans établissements scolaires et dans les crèches. Les voyageurs ont une meilleure visibilité, en particulier ceux qui comptaient prendre l'avion. La Direction générale de l'Aviation civile (DGAC) a d'ores et déjà recommandé aux compagnies aériennes d'annuler 20% de leurs vols ce jour, dans les aéroports d'Orly, à Lyon et à Marseille. 

À la DGAC, ce sont trois syndicats qui ont appelé à la grève : FO, l'Unsa et l'Usac-CGT. Des perturbations sont prévues « sur l'ensemble du territoire », c'est pourquoi la direction de l'aviation civile conseille aux voyageurs de vérifier leurs vols auprès de leur compagnie aérienne afin de savoir s'ils sont confirmés ou annulés. Cette nouvelle journée de grève intervient alors que la mobilisation faiblit fortement à la SNCF, et que Air France est toujours empêtrée avec son propre mouvement social.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook