Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Nucléaire : La Chine vends deux réacteurs au Pakistan





Le 17 Octobre 2013, par

Et il ne s'agit pas d'une information qui a été mise en avant, outre-mesure, par Pékin et Islamabad. Pour 9 milliards de dollars, soit environ 6,6 milliards d'euros, la Chine va construire deux réacteurs de 1 000 mégawatts près de Karachi, selon les informations du Wall Street Journal.


Pour 9 milliards de dollars, le Pakistan va se doter de deux réacteurs nucléaires supplémentaires de fabrication chinoise.
Pour 9 milliards de dollars, le Pakistan va se doter de deux réacteurs nucléaires supplémentaires de fabrication chinoise.
D'abord éventée par le quotidien américain, l'information a depuis été confirmée par un porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères. La construction de cette centrale repose essentiellement sur un financement, assuré pour l'essentiel par les Chinois, au moyen d'un prêt aux conditions avantageuses pour Islamabad.

Pékin reste historiquement le fournisseur principal du programme nucléaire pakistanais. Ainsi, sur 5 réacteurs, un petit de 125 mégawatts est de conception canadienne, les deux autres en fonctionnement, puis maintenant les deux en construction sont de fabrication chinoise.

Actuellement, l'énergie nucléaire fournit 5 % de l'électricité du Pakistan qui peine à satisfaire tous ses besoins énergétiques. Cet accord a toutefois de quoi inquiéter d'autres puissances internationales comme l'Inde et les Etats-Unis.

L'Inde, tout d'abord, qui est également une puissance atomique, et la rivale principale du Pakistan. Et les Etats-Unis, signataires d'un accord nucléaire avec New Delhi. Ces deux pays s'inquiètent de la montée du nucléaire au Pakistan, région instable.

La Chine a toutefois assuré que cette coopération avec le Pakistan était placée sous la surveillance de l'AIEA, l'Agence internationale de l'énergie atomique, et uniquement dans un but pacifique, c'est à dire détachée de tout programme militaire.


Jean-Baptiste Le Roux
Jean-Baptiste Le Roux est journaliste. Il travaille également pour Radio Notre Dame, en charge du... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »









Rss
Twitter
Facebook