Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

PLF rectificatif 2014 : l’environnement y laisse des crédits





Le 24 Novembre 2014, par

L'heure est à la réduction du déficit public. Pour satisfaire Bruxelles, le gouvernement a réalisé un second projet de loi de finances rectificatif 2014. L'environnement et le développement durable y perdent quelques crédits.


@Shutter
@Shutter

Les objectifs de Bruxelles pèsent lourd au-dessus de la tête du gouvernement, en matière de réduction du déficit public. Le second projet de loi de finances rectificatif 2014 tente de gommer les quelques erreurs sur le plan budgétaire, pour revenir dans les bonnes grâces de la Commission européenne. L’idée est évidemment de maintenir les dépenses à un niveau correct, de manière à ne pas faire plonger, de nouveau, le déficit public de la France.

 

Pour cela, rien de tel qu’une réorientation de crédits au profit de nouvelles actions, et au détriment d’autres. La Défense, cette Grande Muette, y perd, comme à l'accoutumée, de nombreux moyens. Mais les grands perdants de cette réattribution, sont certains programmes d’avenir au niveau environnemental, que sont « Innovation pour la transition écologique et énergétique », ainsi que « Ville et territoires durables ».

 

Ces deux programmes perdent respectivement 100 et 46 millions d’euros. Pour autant, le PLF 2014 se targue bien de préciser que « ces redéploiements ne remettent pas en cause la priorité accordée par le Gouvernement au financement de la transition énergétique ». Reste à voir comment le ministère de l’Ecologie, amputé de 146 millions d’euros de crédits, va réussir à mettre en oeuvre cette transition énergétique pour l’année à venir.



Jean-Baptiste Le Roux
Jean-Baptiste Le Roux est journaliste. Il travaille également pour Radio Notre Dame, en charge du... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook