Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Pas de promo à 50% sur les produits alimentaires





Le 7 Juillet 2022, par François Lapierre

Il n'y aura finalement pas de promotion pouvant aller jusqu'à 50% sur les produits alimentaires. Bercy a renoncé à cette mesure qui aurait pu soutenir le pouvoir d'achat, mais qui menaçait les agriculteurs et les producteurs.


La suggestion de Bercy écartée

Pour soulager le pouvoir d'achat des Français, malmené par l'inflation et la hausse des prix sur les produits alimentaires, Bruno Le Maire avait fait une suggestion : autoriser les promotions sur ce type de produits jusqu'à 50%. La loi Egalim actuelle limite ces rabais à 34%. Mais après avoir rencontré des représentants des agriculteurs, dont Christiane Lambert de la FNSEA, le ministre de l'Économie a abandonné son idée.

À Bercy, on explique s'être engagé « à ne pas mettre en oeuvre cette proposition, qui n'était encore qu'une suggestion, à l'issue de la mission confiée à l'Inspection générale des finances (IGF) ». Dont acte, les grandes surfaces ne pourront donc pas aller au-delà des 34% réglementaires, un seuil décidé pour protéger la rémunération des producteurs.

Les agriculteurs opposés

La réflexion de Bruno Le Maire avait soulevé des protestations et une levée de boucliers des agriculteurs, Christiane Lambert estimant que ce n'était pas « la bonne réponse ». Ce à quoi le ministre a répondu avoir « compris les inquiétudes » et qu'il était inutile « d'attiser les angoisses » des agriculteurs qui vivent également une période difficile.

Au ministère de l'Économie, on estime tout de même qu'il faut concilier une juste rémunération des producteurs avec des prix bas pour les consommateurs. Bruno Le Maire a également annoncé la création de cette mission de l'IGF en début de semaine afin d'enquêter sur l'inflation des produits alimentaires. Michel-Edouard Leclerc a jugé que certaines hausses des prix étaient « suspectes ».



Tags : consommation

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook